Après six mois de conflits, la vie quotidienne des Ukrainiens

L’Ukraine is fighting “jusqu’au bout” sans “acune concession ni compromis” with Russia, and launched on Wednesday the President Volodymyr Zelensky in a speech to the Nation on the Independence Day of his country, which also marks six months d’invasion russe. Les autorités ukrainiennes ont interdit tout rassemblement public dans la capitale mercredi craignant des frappes russe et appelé les Ukrainiens à travers le pays à rester vigilantes et à descendre dans les abris en cas de anti-air sirens. Cependant, les Ukrainiens ont tenté de garder un semblant de vie normale, malgré le contexte de guerre anxiogène, durant ces six premiers mois de conflit. Un contraste qui frappe dans les images qui vont suivre.

Production: Olivier JUSZCZAK

  • Une femme pousse une poussette alors qu’elle participe à la célébration de la Journée du drapeau national de l’Ukraine dans la ville occidentale de Lviv, le 23 août 2022. — YURIY DYACHYSHYN/AFP

    Ce 24 August, l’Ukraine célèbre le Jour de l’indépendance. Une journée symbolique qui intervient dans un contexte de forte tension.

  • Des gens se promènent autour de véhicules militaires russes destructed installed dans le center-ville de Kiev, en Ukraine, le mercredi 24 août 2022. — EVGENIY MALOLETKA/AP/SIPA

    Après un semestre de guerre, des dizaines de milliers de morts et d’immenses destructions, cet anniversaire de l’indépendance acquise en 1991 vis-à-vis de l’URSS ne donnera pas lieu à des festivités.

  • Vladislav, 20 years old, who works as an artist poses for a photo in the city of Lviv, west of Ukraine, on April 26, 2022. — YURIY DYACHYSHYN/AFP

    Cependant, les Ukrainiens tentent de garder un semblant de vie normale malgré le contexte de la war. Comme ici, au mois d’avril dans la ville à l’ouest du pays, Lviv, certes plus éloigne des combats.

  • Roman Kovalenko, 18 years, on his skate passe à côté du magazine damaged by a missile explosion le matin sur la place de la Paix à Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine, le 5 mai 2022. — YASUYOSHI CHIBA/AFP

    And Kramatorsk, ville situate dans le Donbass et pilonnée par les bombardements russes, cet adolescent continuait de se displacer en skateboard en mai dernier.

  • Veronika, 8 years old, trait une vache, comme sa famille le fait tous les jours malgré le manque de clients dû à la war à Bakhmut, dans l’est de l’Ukraine, le 12 mai 2022. — YASUYOSHI CHIBA/AFP

    And Bakhmut, sur le front de l’est, cette petite fille aidait sa famille de producteur de lait dans ses tâches quotidiennes, le 12 mai.

  • A boy plays in front of the buildings destroyed by the bombardments à Borodyanka, in Ukraine, on Tuesday, May 24, 2022. — NATACHA PISARENKO/AP/SIPA

    Tojours en mai, les couleurs vives du jouet de ce petit garçon contrastaient avec l’ambiance terne des buildings destroyed de la ville de Borodyanka, après le passage de l’armée russe.

  • Une fille fait de la balancoire sur une aire de jeux devant un immeuble résidential detruit dans la ville de Borodyanka, le 7 juin 2022. — SERGEI KHUZAVKOV/AFP

    Même contraste saisssant avec cette jeune fille sur sa balançoire, le 7 juin.

  • Une fille regarde son smartphone alors qu’elle est assise sur un banc devant des immeubles résidentialements partially destroyed à la suite du bombardement de la ville d’Irpin, près de la capitale ukrainienne de Kyiv, le 16 juin 2022. — SERGEI KHUZAVKOV/AFP

    And Irpin, en juin dernier, cette adolescente absorbée par son smartphone faisait abstraction pendant quelques instants du décor chaotice l’entourant.

  • Daria Steniukova, 31 years old, yoga coach poses during the wedding photo session in her bombarded apartment, in Vinnytsya, on July 16, 2022. — OLEKSANDR DEMIANIV/AFP

    L’été, c’est aussi la période des mariages, malgré les bombardements…

  • Une femme passe devant des sacs de sable installed pour se protéger des bombardements russes dans le center de Kyiv, en Ukraine, le mardi 7 juin 2022. — EFREM LUKATSKY/AP/SIPA

    And Kiev, he continued à faire du shopping en slalomant entre les sacs de sable, le 7 juin.

  • Des visiteurs regardent des véhicules militaires detruits ou incendiés, exposés dans le cadre d’une exposition en plein air d’équipements militaires russes detruits près de l’église des Trois Saints au center de Kiev, le 20 juillet 2022. — MIGUEL MEDINA/AFP

    Et les distractions des visitors ont aussi changé…

  • Des soldats ukrainiens se reposent à quelques kilometers de la ligne de front dans la région du Donbass le 10 août 2022. — BULENT KILIC/AFP

    According to le dernier bilan militaire announced by Kiev, 9,000 soldats ukrainiens ont perdu la vie, depuis l’invasion du 24 février.

  • De jeunes Ukrainiens profitent de la rivière, à Mykolaïv, le 22 août 2022. — BULENT KILIC/AFP

    Six months après le début de la war, les missiles continuent de pleuvoir quotidiennement sur Mykolaïv, grande ville du sud de l’Ukraine, mais les inhabitants constantent avec horreur ou resignation s’être adapté à cette nouvelle réalité.

  • Des jeunes Ukrainiens marchent vers un lac pour aller nager, dans la région du Donbass, à l’est de l’Ukraine, le 8 août 2022. — BULENT KILIC/AFP

    L’ONU confirmed the death of more than 5,500 Ukrainian civilians. Mais le bilan réel est vraisablement beaucoup plus important. Uniquely for the city of south-east Mariupol, the Ukrainian governor of the region of Donetsk, Pavlo Kirilenko, declared as follows on April 12: « nous pouvons dire qu’entre 20,000 et 22,000 personnes sont mortes à Mariupol », the city besieged by forests Russian troupes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.