Beatification of Jean-Paul Ier, un bienheureux précurseur du style François

Qui sait si, approchant de la loggia peu après son élection, le 13 mars 2013, le pape François n’a pas pensé à son prédécesseur, Jean-Paul Ier ? Comme le pape au sourire, Jorge Mario Bergoglio a frappé, dès sa première apparition, par sa simplicité. Juste après leur élection, l’un et l’autre ont confié leur émotion lors du conclave.

« Jamais je n’aurais soupçonné ce qui allait arrivertémoignait le 26 août 1978 Albino Luciani. À peine le danger s’est-il announce pour moi que mes voisins m’ont murmuré des paroles de réconfort. » Alors que François a raconté : « À l’élection, j’avais à côté de moi l’archevêque émérite de São Paulo. Quand la chose deveinat un peu dangereuse, lui me réconfortait. » Impressionnés l’un et l’autre, ils n’hésitent pourtant pas à bousculer les traditions : depuis Landon, pape en 913, les papes prennent le nom d’un prédécesseur. Luciani s’authorise un nom composé, en hommage à Jean XXIII et Paul VI. Quant à Bergoglio, il inaugurate le nom de François.

Tous deux ont des racines familiales en Italie du Nord. Jean-Paul Ier aurait confié : « J’aurais voulu être jésuite, je suis pape… » Jesuit, comme François. Tous deux partagent une manière d’être pape, une façon d’incarner leur responsabilité avec simplicité qui va jusqu’à faire intervenir un enfant lors d’une catéchèse, ou franchir la porte Sainte-Anne, l’une des entrées du Vatican, pour parler avec les passants…

Au lendemain de son élection, François est allé payer la pension où il logeait avant le conclave ; quittant son poste de patriarche de Venise, Albino Luciani and remis l’intégralité de son avoir au diocèse. « Ce sont des pasteurs, ils viennent du terrain, ils ont le sens de la rencontre et des réalités », commente le vaticaniste Bernard Lecomte, rappelant que, tout patriarche de Venise qu’il fût, Luciani avait l’âme d’un curé de paroisse. Tous deux font aussi de la famille une priorité. François veut « a church for the poor »Jean-Paul Ier égamente, mais il n’aura pas eu le temps d’écrire l’encyclique sur les pauvres qu’il avait annoncée.

Election surprise

Né en 1912 d’une famille paysanne de Vénétie, ordonné prêtre en 1935, ce curé de paroisse aux gros godillots est vite repéré, notably par le patriarche de Venise, futur Jean XXIII, qui le fait évêque de Vittorio Veneto en 1958. Nommé à son tour à Venise en 1969 par Paul VI, Luciani est créé cardinal en 1973. Une brillante carrière en dépit de sa devise épiscopale, “Humility”. Au décès de Paul VI, les cardinals doivent élire le premier pape d’après-concile, et les camps vont s’affronter. Le 26 août 1978, au quatrième tour de scrutin, Albino Luciani est l’homme du consensus… à son corps défendant : « Que Dieu vous pardonne ce que vous venez de faire… » sont ses premiers mots.

Le lendemain de sa première catéchèse, L’Osservatore Romano described « un choix pastoral précis, fondé sur la spontanéité et le contact direct ».« François et lui ont une volonté commune de s’adresser aux gens, avec des mots simples, des images, points out Jean-Louis de La Vaissière. Mais il ne faut pas en faire des révolutionnaires, tous deux sont fidèles à la doctrine », pursue l’ancien correspondant de l’AFP au Vatican. S’il n’a pas eu le temps de prendre de grandes décisions, Jean-Paul Ier a humanisé la fonction et imposé un style de pape libre à l’égard du protocole, comme François.

Soucieux d’ouvrir l’Église au monde, Luciani militait pour un pape venu du Sud. Sans doute le dernier pape italien at-il préparé l’élection de Karol Wojtyla. Écrasé par la charge, Jean-Paul Ier a été victime d’un infarctus, dans la nuit du 28 septembre 1978. Une mort brutale qui a alimenté les fantasmes, notably en raison d’une communication maladroite du Vatican.

Miracle à Buenos Aires

Les vingt-six ans de pontificat de Jean-Paul II ont vite éclipsé le pape au sourire, même si le successeur polonais a affirmé que « l’importance de son pontificat fut inversement proportionalnelle à sa durée ». Introduite en 2003, la cause de Jean-Paul Ier est aujourd’hui célébrée. Clin d’œil de l’histoire, il doit sa béatification à la guérison en 2011 d’une enfant… de Buenos Aires (Argentine), dans un diocèse alors sous la responsabilité d’un certain Jorge Mario Bergoglio.

« Son pontificat n’a pas été le passage d’un météore qui s éteint après un bref trajet »and declaré le cardinal Pietro Parolin, originaire de Vénétie tout comme Albino Luciani. « Il vivait ce qu’il enseignait », and insisté le secrétaire d’État, qui préside la Fondation vaticane Jean-Paul-Ier. Prefaçant un recueil des textes de Jean-Paul Ier, François wrote : « Par son intermédiaire, le Seigneur a trouvé le moyen de nous montrer que le seul trésor est la foi, la foi simple des apôtres. »

——–

Jean-Paul I, le dernier pape italien

October 17, 1912. Naissance d’Albino Luciani à Canale d’Agordo (Italy).

July 7, 1935. Ordination sacerdotale.

December 27, 1958. Bishop of Vittorio Veneto.

December 15, 1969. Patriarche de Venise.

March 5, 1973. Créé cardinal.

August 26, 1978. Éléction de Jean-Paul Ier.

September 3, 1978. Messe solennelle place saint-Pierre.

September 28, 1978. Deceased.

October 4, 1978. Funerals.

November 23, 2003. Overture du procès en beatification.

February 17, 2020. Création de la Fondation vaticane Jean-Paul-Ier.

September 4, 2022. Célébration de beatification.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.