Bernay. La fleuriste met la clef sous la porte: « Je suis une commerçante blessé »

Géraldine n'a d'autre choix que fermer boutique, cette fleuriste de la galerie marchande du center Leclerc de Menneval ne s'est pas remis de trois années de difficulties linked à la crise sanitaire de la Covid-19
Géraldine n’a d’autre choix que fermer boutique à Menneval. Cette fleuriste de la galerie marchande du center Leclerc de Menneval ne s’est pas remise de trois années de difficulties linked à la crise sanitaire de la Covid-19. ©François Lefebvre

Géraldine n’a d’autre choix que fermer boutique à Menneval (Euros) Cette florist de la galerie marchande du Center Leclerc s’est pas remise de trois années de difficulties linked à la crise sanitaire de la Covid-19.

« C’est la gorge et le cœur serrés, avec un mélange de fatigue et de révolte que je vous annonce la fermeture des portes d’Ambiance florale. »

Géraldine, commerçante de Menneval

La situation n’est pas désirée et subie, précis Géraldine dans une lettre à ses clients adressée à la rédaction de l’Éveil Norman. En September 2022, une liquidation judiciaire devrait être pronounced par le tribunal de commerce. « Je devais passer en juillet, mais ils croulent sous les dossiers », indique la commerçante. Fatiguée, mais debout, cette dernière encaisse le coup avec dignité. « Je vais prendre du recul, essayer de réaliser ce qui m’arrive. »

« J’ai eu la force de tenir debout »

Avec émotion, cette battante évoque les répercussions personales et professionnelles, « des cicatrices plus ou moins profondes, à jamais. » « Malgré le soutien réconfortant des clients et celui de la direction du center Leclerc, [la Covid-19 a mis à plat] mon projet de vie. » Installée depuis le 11 décembre 2020 dans sa boutique de la galerie marchande, Géraldine tenait opuravant boutique rue Albert-Parissotdans le center-ville de Bernay. La commerçante, fleuriste depuis 2007, avait fait le pari d’un nouvel emplacement plus passant. Elle a joué de malchance. Trois mois après son installation à Menneval, elle se voit forcée de fermer. En février 2020, un arrêté préfectoral prescrit la fermeture des commerces situés dans des centers de plus de 20,000 m2. La fleuriste est donc constrainte de vendre par internet. Perte de stock, évènements interrompus, difficulties administrative… La liste des embuches est longue.

« J’ai eu la force de tenir debout […] Je n’ai fait que travailler et travailler encore, six jours sur sept et 70 heures la semaine. »

Géraldine, commerçante de Menneval

Toute la bonne volonté de Géraldine n’aurait pas suffi, la conjoncture a eu raison de la treasurer de son entreprise. « Nous n’avons plus de visibilité », fait valoir Géraldine.

Le commerce en mutation

De fait, le commerce est en pleine mutation. Les règles autrefois communément admises n’ont plus cours. L‘adjutant de Bernay et ancien commerçant Gérard Lemercier pointait déjà cet état de fait dans nos colonnes en juin dernier. “C’est irrational, vous faites un jour bien et deux jours mauvais, beau temps ou pas”, he analyzed. En cause, de nouvelles façons de consommer et puis surtout l’outil internet qui a expérimento changé la donne. Nombre de sectors captent une bonne partie du chiffre d’affaires via le numérique. Et la tendance s’accelère.

Géraldine, elle, confie ne pas se sentir à l’aise avec cette évolution. À contrecœur, elle a travaillé avec internet. « C’était beaucoup de temps et des results pas à la hauteur de l’investissement. » La vente en ligne est efficaciously un virage qui exige de nouvelles compétences et une reflection marketing pour cibler les clients. « J’aime la proximité et le contact humain », opposes Géraldine.

Un grand merci

Un déstockage devrait intervener avant cessation d’activité. « Encore un grand merci à mes clients, mes amis, ma famille, mon comptable, sans oublier la direction du center Leclerc. Tous m’ont encourage pendant ces épreuves. »

Vidéos : en ce moment sur Actu

Cet article vous a été utile? Sachez que vous pouvez suivre L’Éveil Normand dans l’espace Mon Actu. En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

Your email address will not be published.