Cinq raisons de suivre la ProD2

Biarritz lutte vent debut

En conflit permanent avec la mairie de Biarritz et descendu en ProD2 la saison dernière, le BO n’a pas vraiment mis à profit son séjour dans l’élite pour bâtir l’avenir. Les licenses des joueurs, bloquées par la FFR jusqu’à mardi dernier, ont été enfin mises à la disposition de l’association. Inquiets, les Basques du président Jean-Baptiste Aldigé vont attaquer leur premier match – contre Oyonnax – sur une pelouse laissée à l’abandon tout l’été, faute de personnel municipal pour l’entretenir : c’est dire, à travers ce seul exemple, le climat délétère qui prélude à ce qui pourrait très vite s’avérer être un chemin de croix, suite aux départs de quelques joueurs clés comme Peyresblanques, Hirigoyen, Erbani, Hart et Stark.

Le président du BO, Jean-Baptiste Aldigé, à Aguilera, sujet de discord entre la mairie et le club.  (M. Blondeau/L'Équipe)

Le président du BO, Jean-Baptiste Aldigé, à Aguilera, sujet de discord entre la mairie et le club. (M. Blondeau/L’Équipe)

Des budgets en hausse

La ProD2 est bien plus que l’antichambre du Top 14: elle constitue un univers à part entière, avec un habitus – une manière d’être – qui lui est propre. Dans le jeu, mais aussi au regard des budgets. ProD2 clubs have significantly increased their budgets to the point that four of them (Aix-en-Provence, Agen, Grenoble and Oyonnax) have exceeded the bar of ten million. Est-ce à dire qu’ils sont favoris à l’accession en Top 14 ? Pas vraiment. En tout cas pas en ce qui concerne Grenoble, sportivement un peu court. Considérant que l’argent ne fait pas le bonheur, Mont-de-Marsan, aux portes de l’élite la saison dernière, reste le prétendant numéro un, à égalité de chances avec Oyonnax.

Les Aixois partent à l'assaut dans l'espoir d'accrocher une des six place qualifiers pour la phase finale.  (F. Faugère/L'Équipe)

Les Aixois partent à l’assaut dans l’espoir d’accrocher une des six place qualifiers pour la phase finale. (F. Faugère/L’Équipe)

Beaucoup de pretendants

Les Montois ont vécu une expérience douloureuse en barrage contre Perpignan, la saison passée. Ils ont aussi perdu leur buteur et demi de mêlée, Léo Coly. De son côté et après deux éditions difficiles, Agen semble avoir enfin trouvé la bonne carburation sous la férule de son coach, Bernard Goutta. Outsiders la saison dernière, Carcassonne, Colomiers and Aix-en-Provence remain en lice pour la phase finale. Fort d’un recruitment targets (Yameogo, Galala, Giorgadze, Abzhandadze, Guillemin et Rokoduguni se sont déjà illustré dans l’élite), Montauban pourrait être la surprise de cette saison, en témoigne son succès à Sapiac (33-14), vendredi dernier, face à Castres en match de préparation.

Le trois-quarts center de Montauban, Maxime Mathy, don't le contrat a été protracted, cette saison.  (N. Luttiau/L'Équipe)

Le trois-quarts center de Montauban, Maxime Mathy, don’t le contrat a été protracted, cette saison. (N. Luttiau/L’Équipe)

Le maintien n’est pas acquis

Alors qu’il a été un prétendant sérieux au retour en Top 14, Grenoble est tombé bien bas, la saison dernière. Aurillac, lui, flirte dangeruement avec le fond du classement. Quant à Béziers, dont he ne connait pas encore la nouvelle efficacyt sportive, sa principale preoccupation, pour l’instant, consiste à verrouiller la reprise du club par un millionnaire installed en pays cathare. Ces trois clubs ont autant d’interrogations qui potrouint être levées à l’issue du premier bloc de cinq journées. Mais malheur à celui qui perdra pied : il accompanyera alors Massy et Soyaux-Angoulême, promus et donc promis à batailler pour ne pas retourner immediately en Nationale.

Recruit by Oyonnax, Steve Mafi (balle en mains, sous le maillot de Castres), apportera un supplément de puissance dans le pack.  (F. Lancelot/L'Équipe)

Recruit by Oyonnax, Steve Mafi (balle en mains, sous le maillot de Castres), apportera un supplément de puissance dans le pack. (F. Lancelot/L’Équipe)

Des stars venues d’ailleurs

Quelques grands noms vont densifier la compétition. Côté recrutement, Oyonnax compte sur Steve Mafi (deuxième-ligne, London Irish) quand Biarritz mise sur les centers Joe Tomane (Tokyo) et Tyler Morgan (Scarlets). Montauban and fait signer Nicolas Solveyra (pillar, Houston) et Semesa Rokoduguni (center, Bath). De son côté, Mont-de-Marsan and recruit Misaele Petero (centre, Tel Aviv). Joe Maksymiw (deuxième-ligne, Scarlets) et Richard Barrington (pilier, Saracens) ont rejoint Agen, tandis que Andrew Ready (talonneur, Western Force) et Marco Fepulea’i (pilier, Los Angeles) sont à Colomiers. Teimana Harrison (troisième-ligne, Northampton), Sam Nixon (pilier, Bristol), Juan-Bautista Pedemonte (troisième-ligne, Jaguares) et Rob Harley (deuxième-ligne, Glasgow) rehaussent, respectively, les effectifs d’Aix-en -Provence, Grenoble, Vannes and Carcassonne.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.