Cinq révélations de Meghan Markle dans son interview vérité à The Cut

Meghan Markle at the platinum jubilee of Queen Elizabeth II. (London, le 3 juin 2022.) Abaca

À l’occasion de la sortie de son podcast Archetypes, la duchesse de Sussex a accordé un long entretien au magazine new-yorkais. La belle-sœur de Kate Middleton s’y épanche sur sa vie de famille, ses nouveaux projets, mais aussi son passé au sein de la famille royale.

Après l’entretien choc avec Oprah Winfrey, l’interview défi pour The Cut. Lundi 29 août, le magazine art de vivre du New York Mag a donné la parole à Meghan Markle dans son numéro d’automne. Une rencontre qui a eu lieu à l’occasion de la sortie du podcast de la duchesse de Sussex, Archetypes, in partnership with Spotify. Ce projet a permis d’aborder les questions qui ont tormenté l’épouse du prince Harry pendant des années et de combattre les stéréotypes. Et elle cultive cet état d’esprit tout au long de son entretien, répétant qu’elle est aujourd’hui libre de s’exprimer sans que ses paroles et son image ne soient contrôlées par une personne extérieure. Sa vie avec le prince Harry et leurs enfants, leurs projets professionnels, son vécu lorsque son couple était encore attaché à Buckingham Palace… la nouvelle Meghan semble prendre les choses en mains.

En video, Meghan Markle et le prince Harry font profil bas à la messe du jubilé

Le contrôle de l’institution royale

Première révélation de l’interview : le retour de la duchesse sur les réseaus sociaux. «Je reviens… sur Instagram», confie-t-elle à la journaliste Allison P. Davis. Une grande annonce pour l’ancienne actress qui aimait partager ses conseils lifestyle sur son blog The Tig, qu’elle avait dû sacrifier par obligation royale. Après son mariage avec le prince Harry, l’institution royale lui avait demandé de garder ses opinions pour elle et de s’en tenir aux règles. Mais le mantra des Windsor «Never complain, never explain» (Ne jamais se plaindre, ne jamais se justifyer) pesait lourd sur les épaules de la nouvelle venue, allant jusqu’à affecter sa santé mentale. This pressure exerted by the royal institution did not allow him to control the media image of his own son, young Archie, born in 2019. en tant que membre de la famille, vous devez d’abord les donner à la Royal Rota (rotation royale, ou le pool de médias accredités pour suivre la famille royale, système auquel le couple s’est nowreis sustrait)». Aujourd’hui, the Sussex couple uses the Instagram account of their company, Archewell, to share their news. Mais il semblerait que l’épouse du prince Harry soit enfin prête à faire entender sa propre voix.

Tyler Perry, le «sauveur»

Se sentant oppressés par le poids des institutions royales, Meghan Markle et le prince Harry décident de prendre leur distance avec Buckingham. D’après la duchesse, c’est l’acteur Tyler Perry (Don’t Look Up : Déni cosmique) qui leur aurait tendu la main. Alors qu’ils séjournaient dans une maison à Vancouver et que les frontières entre le Canada et États Unis allaient fermer à cause du Covid-19, celui qui est aussi réalisateur et producer leur a prêté une de ses maisons à Beverly Hills, ainsi qu ‘un service de sécurité. Un logement temporaire pour que le couple puisse trouver du travail et ensuite acheter sa propre demeure à Montecito. C’est donc après avoir signé un contrat avec Spotify et Netflix, pour des projets impliquant leur nouvelle entreprise Archewell, que les Sussex ont pu enfin emménager. «Nous avons fait tout ce que nous pouvions pour avoir cette maison», explains Meghan Markle à The Cut.

Meghan Markle revient sur ses débuts d’actress dans le talk show d’Ellen Degeneres

L’émouvant retour à Frogmore Cottage

Depuis leur deménagement aux États Unis, Meghan et Harry ne sont revenus ensemble qu’une seule fois au Royaume Uni. Recently, the couple attended the platinum jubilee celebration of Queen Elizabeth II. C’était aussi la première fois qu’ils participaient à un événement public au côté du reste de la famille depuis leur départ. Sur place, la duchesse de Sussex raconte qu’elle se serait rendue à Frogmore Cottage, leur ancienne demeure, pour ranger le reste des affaires qu’ils avaient dû laisser avant le départ pour le Canada. «Vous revenez et vous ouvrez les tiroirs et vous vous dites: “Oh mon Dieu. C’est ce que j’écrivais dans mon journal là? Et voici toutes mes chaussettes de cette époque”, détaille l’ancienne actress ajoutant qu’il était presque «surréaliste» de revenir dans cette partie de sa vie. Un moment émouvant pour la duchesse qui raconte avoir dû se battre longtemps avant de retrouver cette nouvelle liberté.

Travailler ensemble avec Harry

Désormais installed confortablement en Californie, Meghan et Harry ont agrandi la famille giving birth to une petite fille du nom de Lilibet, en 2021. Le duc et la duchesse travailen aujourd’hui ensemble et sont pleinemente investis dans leur nouvelle entreprise. Meghan Markle vient de launch son propre podcast, dont le premier épisode se compose d’un entretien avec son amie Serena Williams. «C’est tellement réel», declares the mother of Archie and Lilibet about her new creation. «I have a different sens. Je me sens plus claire. C’est comme si je trouvais ma voix. Je l’ai depuis longtemps, mais je suis aujourd’hui capable de l’utiliser», explicate-t-elle à The Cut. Lors de l’entretien, le prince Harry ne manque pas de faire une petite apparition pour exprimer à quel point il aime travailler avec son épouse contrairement à d’autres personnes : «La plupart des gens que je connais et beaucoup de membres de ma famille ne sont pas capable de travailler et de vivre ensemble». Le couple semble vouloir prouver que son amour est plus fort que tout et souhaite le partager. “Le morceau de ma vie que je n’ai pas pu partager, que les gens n’ont pas pu voir, c’est notre histoire d’amour”, explains Meghan Markle.

«The Bench», couple Meghan Markle

À écouter: le podcast de la redaction

Le temps du pardon

Malgré les critiques aux l’ancienne actress a dû faire face, il semblerait que l’espoir de relations pacifées avec la Firme semble s’installer. «Je pense que le pardon est vraiment important. Il faut beaucoup plus d’énergie pour ne pas pardonner», affirmes la duchesse de Sussex. «Mais il faut beaucoup d’efforts pour pardonner. J’ai vraiment fait un effort actif, surtout en sachant que je pourrais dire n’importe quoi» Reste à savoir si la famille royale est du même avis.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.