comment les créateurs de la série ont résistés à la pression de Jeff Bezos

Frodo aurait-il senti un grand eye le surveiller d’encore plus près si la trilogie originale du Seigneur des Anneaux avait été produite par Amazon? Le plus célèbre des Hobbits, qui n’apparaît pas dans la série Les Anneaux de pouvoir inspirée de l’univers de JRRTolkien et diffusée à partir du 2 septembre sur Prime Video, avait déjà fort à faire avec Sauron et son destin n’aurat sans doute pas été le même avec Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, dans son dos .

Lire notre critique : “Les Anneaux de pouvoir” : une série grandiose dans la lignée du “Seigneur des anneaux” malgré quelques entorses à l’univers de Tolkien

Mardi 30 août, en marge de la premiere projection de la série Les Anneaux de PouvoirJeff Bezos, fan de l’oeuvre de Tolkien, a admis qu’il avait supervisé de près la création de la série au budget faramineux d’un milliard de dollars. En smileint, il a expliqué au magazine Variety Fair qu’il remerciait les créateurs de la série d’avoir ignoré certaines de ses notes à propos du tournage. “Je vous remercie tous les deux pour m’avoir écouté quand cela pouvait être utile, mais surtout d’avoir ignoré mes conseils quand il fallait le faire”and t-il notably declared.

La série est crucial pour Amazon, qui veut exist dans les “warres du streaming” que se livrent Netflix, Disney+ et HBO Max – cette dernière vient de lancer House of the Dragonle prequel de Game of Thrones.

Le défi est de taille: la série met en scène des héros et leurs ennemis qui ne sont qu’à peine (voire pas du tout) ébauchés dans la trilogie et ses annexes et appendices, tandis que les acteurs et les créateurs sont largely unknown.

Certain personnages ont même été créés de toutes pièces pour la série. “La saison 1, c’est vraiment pour installar les personnages et présenter de nouveaux personnages (…), donner vie à un monde assez skeletaltique que Tolkien a juste créé dans le Deuxième Age”explains Maxim Baldry, don’t le personnage, Isildur, a été brièvement mis en scène en train de combattre Sauron dans un flash-back au début de la trilogie de Peter Jackson.

“Amazon a été assez fou, de la meilleure manière qui soit”

Patrick McKay

co-creator of the series

The creators of the series, Patrick McKay and JD Payne, presented their concept to Amazon in 2017, with only a few projects on their CV. “On voulait trouver une enorme saga Tolkienienne. Et Amazon a été assez fou, de la meilleure manière qui soit, pour dire “OK, on ​​y va””and dit Patrick McKay à Londres mardi.

À la premiere de la série à Londres mardi, Jeff Bezos a admis que “certaines personnes ont interrogé notre choix” de faire appeal à “cette équipe relatively inconnue”. “Mais nous y avons vu quelque chose de spécial”at-il dit selon le magazine Variety.

The actress Morfydd Clark plays the character Galadriel in the series

Les critiques sont pour l’instant generally positive. Les riches costumes, les décors, les effets spéciaux et le jeu de Morfydd Clark (Galadriel) ont récolté de nombreuses louanges dont celles de Francetvinfo.fr, même si le magazine Tim and lui égratigné un spectacle “rempli de belles images et de clichés éculés”.

The series is considered the plus chère de l’histoire de la télévision. Amazon a deboursé 250 millions de dollars pour acheter les droits, et quelque 465 millions ont été consecrated à la seule première saison. Et le groupe s’étant engagé à cinq saisons, la somme finale devrait dépasser de loin le milliard.

Ces cousts mirobolants vont de pair avec une discrétion extrême. Les details de l’intrigue et les critiques étaiten sous strict embargo jusqu’à mercredi, soit deux jours avant le launch de la série, et même les acteurs ne connaissaient pas le destin de leurs personnages.

“Pas la moindre idée! Je ne sais même pas ce qui se passe la saison d’après”assure ainsi Megan Richards, qui incarne Poppy Proudfellow, une Harfoot, race ancêtre des Hobbits.

Leave a Reply

Your email address will not be published.