Comment un étudiant américain de 20 ans a gagné 110 million de dollars à Wall Street

(BFM Bourse) – Jake Freeman investi dans le groupe d’articles pour la maison Bed Bath and Beyond. Il a pris ses gains au moment opportune, l’entreprise ayant par la suite vu son cours s’effondrer.

Il n’a pas encore l’âge de boire de l’alcool aux Etats-Unis, mais il a déjà de la graine de Warren Buffett en lui. Jake Freeman, a 20-year-old American student at the University of Southern California, won 110 million dollars in misant sur Bed Bath and Beyond. Cette entreprise américaine est spécialisée dans la commercialization d’articles pour la maison, comme des paillassons, des couvertures, de l’électroménager, des serviettes, des coussins etc…

Le jeune homme a acquis le 20 juillet, via sa society Freeman Capital Management, un total de 4.97 million d’shares de ce groupe. According to Financial Times, qui a révélé l’histoire de ce boursicoteur, Jake Freeman a acheté l’ensemble de ses titres à moins de 5.50 dollars l’action, deboursant environ 25 million dollars. Pour réunir une telle somme, l’étudiant assure au “FT” avoir levé des funds aupres de sa famille, de ses amis et d’autres personnes de son entourage.

Bien lui en a pris puisque l’action Bed Bath and Beyond s’est par la suite envolée, multipliant par plus de 5 son cours. Cette hausse a été portée par un afflux massif d’investisseurs particuliers décidant sur le réseau social Reddit de se liguer pour faire bondir le titre et renverser les vendeurs à découvert. Ce type de scheme sétait déjà produit au cours de la pandemia avec la chaîne de magasins de jeux vidéo GameStop.

Une strategy simple

Une déclaration aupres de la SEC , le gendarme américain de la Bourse, montre que l’étudiant a soldé sa position le 16 août. Amount total de la vente: plus de 130 million de dollars, selon le “FT”, pour une plus-value qui atteint donc environ 110 million de dollars, soit 110 million d’euros.

“La forte appreciation du cours de l’action BBBY [Bed Bath and Beyond, NDLR]combinée au fait que je pars demain pour l’université, a joué un rôle essentielle dans la clôture de [sa] position”, explained Jake Freeman on Reddit, juste après s’être délesté de ses titres.

L’étudiant a ainsi appliqué la stratégie la plus basic qu’il soit en Bourse: acheter quand l’action est basse et vendre quand elle a beaucoup monté.

Le jeune investisseur a nouveauté confié au “FT” qu’il ne s’attendait pas à ce que le titre Bed Bath and Beyond grimpe aussi rapidement. “Je pensais que ce serait un pari à plus de six mois, j’ai été vraiment choqué que cela monte aussi vite”, he insisted.

Jake Freeman and eu le nez creux, car l’action du distributeur américain s’est par la suite effondrée, tombant à 11 dollars. En cause, l’annonce de la cession d’actions et d’options sur le titre par le milliardaire américain Ryan Cohen, president de GameStop. L’homme d’affaires, qui a investi via sa holding RC Ventures, a d’ailleurs lui-même empoché une belle plus-value, de 68.1 million de dollars, en soldant sa position.

Fort potential

Comme le rapporte Business Insider, Jake Freeman explained dans une conversation Twitter Spaces qu’il avait investi dans Bed Bath and Beyond parce qu’il estimait que le cours de l’action reflétait des anticipations de bankruptcy. The young investor jugeait cette issue evitable et pensait ainsi que le titre possédait un fort potential, à condition que la management de l’entreprise applique les bonnes mesures pour reinforcer sa structure financière.

Dans la folée de sa prise de participation dans Bed Bath and Beyond, l’étudiant s’était même permis d’écrire une missive à l’entreprise, en grande difficulty financier, lui suggérant des idées pour redresser la barre. “BBBY fait face à une crise existentiale pour sa survie”, he wrote. Jake Freeman suggested to the American group to put in place a complex financial scheme based mainly on the issuance of convertible bonds and actions to strengthen its balance sheet.

Le mechanism devait permettre à l’entreprise de capitaliser sur son statut de “meme stock” – c’est-à-dire de valeur prisée des investisseurs individuelles – pour réduire de moitie sa dette.

“Je continue à voir beaucoup de valeur dans BBBY et de nombreuses façons pour BBBY d’eviter la bankruptcy”, at-il encore declared sur Reddit, après avoir vendu ses titres.

Bad Beth and Beyond n’a pas encore déposé le bilan. Jeudi, le Wall Street Journal a rapporté que la société était en discussions avancées avec un gérant d’actifs, Sixth Street Partners, pour obtenir un prêt de 400 million de dollars et reinforcer ses liquidités.

Bientôt à la Maison-Blanche?

En dehors de ce coup evidently très mediatisé, Jake Freeman presents un profil très singulier. Le jeune homme a appris les rudiments de l’investissement en Bourse aupres de son oncle, Scott, un ex-haut dirigeant dans l’industrie pharmaceutique, et ce dès l’âge de de 13 ans, rapporte le Financial Times. Il a également effectue des stages dès 17 ans dans un hedge fund (un fonds spéculatif) du New Jersey, Volaris. L’étudiant a d’ailleurs co-signed with the founder of this society, Vivek Kapoor, une étude académique. Ils apprendraient now ensemble le sanskrit, une ancienne langue indo-européenne.

Toujours selon le “FT”, Jake Freeman avait même tenté de se presenter à l’élection présidentielle américaine de 2020, souhaitant devenir alors le plus jeune candidate pour ce scrutin. Sa tentative n’était pas allée bien loin. Fort de sa nouvelle notoriété, tentera-t-il à nouveau l’expérience en 2024 ?

Julien Marion – ©2022 BFM Bourse

Leave a Reply

Your email address will not be published.