Game Pass, importance du mobile, Call of Duty sur PlayStation : Phil Spencer revient sur l’acquisition d’Activision Blizzard – Actu

Dans ce message, la tête pensante de Xbox confirme que l’une des grandes motivations derrière cette acquisition se situe dans l’opportunité de devenir un géant du mobile en un winc d’oeil. En s’emparant du groupe de Bobby Kotick, Microsoft met la main sur le richissime Candy Crush but also sur les nombreuses initiatives launched by Activision (Call of Duty Warzone) et Blizzard (Diablo Immortal, Warcraft Arclight Rumble) dans le domaine du mobile, même si le partnership avec NetEase Games concernant deux gros jeux Warcraft semble être récently tombé à l’eau.

Bien que nous adorions les consoles, nous reconnaissons qu’elles ne sont pas le seul moyen pour les gens de jouer à des jeux. Aujourd’hui, les platformes mobiles constitute le segment de game le plus important et celui qui connaît la croissance la plus rapide. Pour attenirre les milliards de joueurs, où qu’ils soient et quel que soit l’appareil sur lequel ils jouent, nous devons nous ouvrir au choix“, explains Phil Spencer, qui confirme au passage que les licenses Activision Blizzard, notably Call of Duty, Diablo et Overwatch, seront les bienvenues dans le catalog du Game Pass une fois l’acquisition finalisée.

Nous élargissons le choix de deux manières: par la creation du Game Pass, qui ofre aux joueurs une option d’abonnement, et en proposant davantage de jeux sur les platformes mobiles, notably thanks to our cloud gaming technology. Subscription services like Game Pass make games more affordable and help players from around the world find their favorite game. Nous avons l’intention de rendre la bibliothèque de jeux très appreciable d’Activision Blizzard – notably Overwatch, Diablo et Call of Duty – disponible dans Game Pass et de développer ces communautés de joueurs. En offerant encore plus de valeur aux joueurs, nous espérons continue à développer le Game Pass, en étandant son attract aux téléphones mobile et à tout appareil connecté“, peut-on lire.

What is the mobile of crime?

Même si les moyens investis sont incomparables, Xbox et PlayStation nourrissent aujourd’hui la même ambition de se faire une place importante dans le mobile. On Monday, Sony Interactive Entertainment officially announced the creation of the PlayStation Studios Mobile Division and welcomed Savage Game Studios to the family to develop a premier AAA mobile game based on a PlayStation license. Nintendo, au contraire, has clearly slowed down its investments in iOS/Android games, confirming that the only success of the Switch was largely sufficient to find the summits. Pas vraiment d’humeur à bâtir une nouvelle mobile division de zéro comme le fait SIE depuis 2020, Microsoft a profité de la situation délicate dans laquelle se trouvain Activision Blizzard l’an dernier pour s’emparer en force de l’empire de Bobby Kotick .

Cependant, l’introduction d’un plus grand nombre de jeux sur les platformes mobiles exige de nouvelles capaciés. L’expertise des équipes d’Activision Blizzard dans le développement de jeux pour les platformsformes mobiles aidera nous à comprendre com créer des jeux qui engagent les joueurs du monde entier. En outre, nous espérons que les joueurs seront impatient de jouer aux jeux traditionnels pour consoles d’Activision Blizzard sur d’autres plateformes grâce à notre technology de cloud gaming. Cela promises to open up mobile gaming by creating new distribution opportunities for game developers outside of mobile application stores, while offering players captivating and immersive experiences thanks to the power of the cloud. Et nous pouvons étendre le plaisir de jouer à des appareils que les people possessent déjà, notably les televisons et les ordinateur portables“, elaborated Phil Spencer.

Phil Spencer confirme (encore) que Sony ne perdra pas Call of Duty

Le sujet est encore revenu sur le tapis recently à cause de l’apparition sur internet de certains échanges entre les avocats de Sony et de Microsoft autour de cette acquisition. Phil Spencer profite de l’occasion pour réaffirmer que les jours de la popular franchise Call of Duty ne sont pas comptés sur PlayStation, comparant sa situation avec celle de Minecraft, dont le statut multiplatforme n’a jamais été remis en question depuis que Mojang a été acheté par Microsoft en 2014. Bien sûr, Microsoft aura l’énorme avantage de pouvoir mettre chaque nouvel opus de Kalof dans son Game Pass le jour de sa sortie, mais rien ne devrait changer concernant les habitudes des fans sur la console d’en face.

Nous avons entendu dire que cet accord pourrait priver de franchises comme Call of Duty d’autres endroits où les gens y jouent actuellement. C’est pourquoi, comme nous l’avons déjà dit, nous nous engageons à rendre la même version de Call of Duty disponible sur PlayStation le même jour que sur les autres plateformes. Nous continuerons à permettre aux joueurs de jouer les uns avec les autres sur toutes les plateformes et tous les appareils. Nous savons que les joueurs benefitent de cette approche parce que nous l’avons fait avec Minecraft, qui continue d’être disponible sur multipleis platformes et s’est étendu à encore plus de platformes depuis que Mojang a rejoint Microsoft en 2014“, affirms Phil Spencer.

Notons qu’à force de concentrer le débat sur Call of Duty, he se demande encore ce qu’il en sera du statut multiplatforme des autres jeux Activision Blizzard une fois l’accord finalisé. Après tout, en dehors de ceux qui avaient déjà des accords à respecter avec Sony (Deathloop, GhostWire Tokyo), les derniers jeux annoucés par Bethesda (Starfield, Redfall) ont tous rayé PlayStation de leur champ de vision, en dépit de la capacité de Phil Spencer à répéter que son objective n’est pas de rendre des jeux inaccessibles où que ce soit.

Au Royaume-Uni, l’autorité de la concurrence a encore des doutes

Mais en attendant que la management de Microsoft obtienne le feu vert pour déboucher son champagne à 70 milliards de bulles, l’autorité de régulation de la concurrence n’a pas encore dit son dernier mot, en particulier au RoyaumeUni. Comme elle vient de le faire savoir au public, la Competition and Markets Authority (CMA) émet encore des doutes sur les possibles conséquences de cette acquisiton et juge qu’elle pourrait nuire à la concurrence dans les domaines des consoles, des abonnements et des services de cloud gaming. “Nous sommes préoccupés par le fait que si l’accord est conclu, il pourrait nuire aux rivaux, y compris aux nouveaux et futures entrants dans l’industrie du jeu, en refusant ou en entravant l’accès aux jeux d’Activision Blizzard“, peut-on lire dans le communiqué du régulator britannique.

The CMA has also received evidence of the potential impact of the Activision Blizzard association with the Microsoft plus large ecosystem. Microsoft already has a premier game console (Xbox), a premier cloud computing platform (Azure) and a premier operating system for PC (Windows OS), as well as elements that could be importants pour sa réusissement dans le domaine des jeux en nuage. La CMA fears that Microsoft does not tire parti des jeux d’Activision Blizzard et de la force de Microsoft dans le domaine des consoles, du cloud computing et des systèmes d’exploitation pour PC afin de nuire à la concurrence sur le marché nascent des services de cloud gaming“, élabore le communiqué.

En l’état, la CMA juge donc que le dossier justifie une enquête plus approfondie. “Microsoft et Activision Blizzard ont maintenant 5 jours pour faire des propositions afin de réponder à nos préoccupations. If the proposals are not sufficient, the case will be returned for a phase 2 investigation and we will explore this agreement in a more in-depth manner in order to achieve a decision that works for players and British companies“, concluded the regulator.

Conscious that le feuilleton n’est pas encore terminé, Phil Spencer concluded lui-même his message sur le ton de l’apaisement, emphasizing again that the presence of ambitious actors like Tencent and Sony (les seuls à réalisé un plus gros chiffre d ‘affaires jeu vidéo que Microsoft actuellement) empêchera Microsoft d’attainer une position trop dominant dans le paysage industriel. “The video game industry is today robust and dynamic. The leaders of the sector, notably Tencent and Sony, continue to enrich their libraries of games, as well as other brands and franchises of entertainment, which are appreciated by gamers of the world. We think that the combination of Microsoft and Activision Blizzard will be beneficial for the sector and players“, term Phil Spencer.

Leave a Reply

Your email address will not be published.