Guerre en Ukraine. « Blackmail Russian » autour du site nucléaire tance Zelensky… Le point de la nuit

L’Ukraine et la Russie ont de nouveau échangé ce samedi 13 août 2022 sur des accusations de tirs sur la centrale nucléaire de Zaporizhia, la plus grande d’Europe, occupée par la Russie et visée à plusieurs reprises depuis une semaine.

« Limit your presence in the streets of Energodar! Nous avons reçu des informations sur de nouvelles provocations de la part des occupiers » Russians, and indicated on Telegram l’agence nucléaire ukrainienne Energoatom, republiant le message d’un dirigeant local d’Energodar – ville dans laquelle se trouve la centrale – reste loyal à Kiev.

“Russian blackmail”

“Selon les témoignages des inhabitants, des bombardments sont à nouveau en cours en direction de la centrale nucléaire de Zaporizhia (…) The interval entre le departure et l’arrivée des tirs est de 3-5 seconds”, add the message Dans son allocution quotidienne, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a denóncé un “Russian blackmail” autour du site nucléaire.

En fin de journée, les renseignements militaires ukrainiens ont affirmé que « the occupiers (Russians) bombard the nuclear power station (…) depuis le village of Vodiané, situé à proximité immediate, sur la rive droite du Dniepr »le fleuve qui separe les zones aux mains des Russes de celles contrôlées par les autorités ukrainiennes.

L’une des frappes a damaged une unité de pumpage et une autre « and caused the partial destruction of the fire service responsible for the security of the nuclear power plant », selon un communiqué des renseignements militaires qui accuse égamente les forces russes de « préparer des provocations sous drapeau ukrainien ».

De leur côté, the authorities of occupation installed by Russia in the zones that it conquered in the region of Zaporizhzhya ont sans surprise accusés les forces ukrainiennes d’être à l’origine de ces tirs. « Energodar et la centrale nucléaire de Zaporizhia are nouveau sous le feu des militants (du président ukrainien Volodymyr Zelensky »and declared on Telegram un membre de l’administration militaire et civile prorusse, Vladimir Rogov.

Les projectiles sont tombés « dans des zones situées sur les berges du Dniepr et dans la centrale »at-il affirmed, sans faire état de victime ni de damage. « Les occupiers essaient d’intimider les gens de façon extremely cynique en utilisant la centrale nucléaire de Zaporizhia », a dit le président qui affirme que les forces russes se « cachet » derrière la centrale pour bombarder les villes sous contrôle ukrainien de Nikopol et Marganets.

Par ailleurs, M. Zelensky added that those responsible for « blackmail » should « être jugés devant une cour internationale ».

Plusieurs bombardements Zaporizhia depuis jeudi

Plusieurs bombardements ont visé la centrale de Zaporizhia depuis la semaine dernière, faisant craindre une catastrophe nucléaire et provoking jeudi une reunion du Conseil de sécurité de l’ONU.

Les premières frappes, le 5 août, ont notably touché un transformateur de ligne électrique high tension, entrainant l’arrêt automatic du réacteur n°3 de la plus grande centrale nucléaire d’Europe et le démarrage de ses groupes électrôgènes de secours.

Les dernières frappes en date, jeudi, ont d’affaires une station de pumpage et des capturers de mesure de la radioactivité. Les autorités ukrainiennes, souteunes par leurs alliés occidentaux, appeal à la demilitarisation de la zone et au retrait des troupes russes qui occupent le site depuis mars.

Sur le front

Les forces militaires russes ont bombardé la ville de Nikopol, cette nuit. The damage caused by the assault is inconnus pour l’heure. The army also pursues ground combat in Kharkiv, but also in the northwest of Slovyansk, east of Siversk, and south and east of Bakhmut.

De leur côté, les forces ukrainiennes pursueuent leurs efforts pour perturber les lignes de communication terrestres ruses sur la rive droite de la rivière Dnipro. Elles ont également détruit deux dépôts de munition dans le sud du pays, assure le Kyiv Independant.

According to the service d’urgence de l’État ukrainien, le fire de forêt du Mont Savchyn, qui s’étendait sur plus de 90 hectares, a été éteint. L’incendie avait démarré le vendredi 12 août.

Leave a Reply

Your email address will not be published.