Guerre en Ukraine. Frappes ukrainiennes, appeals à la demilitarisation… Le point sur la nuit

Le jour se lève en Europe et un 171e jour de conflit armé s’ouvre en Ukraine après le début de l’vasus russe le 24 février 2022. La tension grimpe du côté de la centrale nucléaire de Zaporizhia, où de nouveaux bombardements ont eu lieu cette semaine, faisant craindre les risques d’une catastrophe. L’Onu a réclamé l’installation d’une zone démilitarisée, refusée par les Russes.

De son côté, l’armée ukrainienne a bombardé plusieurs dépôts de munitions des forces armées russes. On fait le point sur les événements qui ont marque ces dernières heures.

AUSSI LIRA. Guerre en Ukraine : bombardement russe, navire affrété par l’ONU… Le point au 170e jour

L’Onu pousse pour demilitariser la zone de la centrale de Zoporijia

Alors que les bombardements se poursuivent ces derniers jours autour de la centrale nucléaire de Zoprijia, l’Unu appelle à la creation d’une zone demilitarisée autour du site. Un appel refusé par la Russie qui considerar qu’un retrait de ses troupes rendrait l’installation « vulnerable […] aux provocations and aux attaques terrorists », and explained Vassili Nebenzia, representative permanent de la Russie au conseil de l’Onu, comme le relaye The Guardian.

Face aux fears of a nuclear catastrophe, UN Secretary General Antonio Guterres called for the withdrawal of personnel and military equipment from the central zone. « Les installations ne doivent pas être utilisés comme partie d’une quelconque opération militaire », avait-il declarée dans un communiqué paru ce jeudi 11 août.

L’agence ukrainienne Energoatom, a declarée que le site de la centrale a été frappé cinque fois jeudi, notably près de l’endroit où sont les matières radioactivees. Russians and Ukrainians accuse toujours mutual de bombarder le site de la centrale.

Ce vendredi 12 août, le chef de la diplomacy européenne, Josep Borrell Fontelles, a à son tour soutenu « the call for demilitarization » de la zone, plaintiff « le retrait total des forces russes », pour permettre à l’Agence internationale de l’énergie atomique de se rendre sur place.

Frappes ukrainiennes sur des dépôts de munitions russes

According to the last report of the Institut américain pour les études de la guerre (ISW), the Ukrainian forces would have carried out fewer bombardment operations on sites occupied by the Russians.

Les lieux ciblés étaiten notably des dépôts de munition russe et un center logistique dans la région de Kherson. Les responsables ukrainiens ont confirmé plusieurs frappes sur ces cibles.

Dans le même temps, les spécialists de l’étude de la war rapportent que, toujours dans la région de Kherson, « les forces ukrainiennes ont detruit le dernier pont en état de marche que les forces russe utilisaient pour transporter du materiel militaire près de la centrale hydroélectrique » à Kakhovka.

Par ailleurs, l’institut rapporte aussi que l’Ukraine ciblerait “les responsables de l’occupation russe”, qui préparent les référendums d’annexion dans les régions occupées, pour perturber la préparation des référendums et l’annexion des zones occupées à la Russie.

Bombardments ruses continues

On Friday, in its report, the ISW also relayed the speech of the Ukrainian General Staff, which affirmed that Russian airstrikes have been reported again in cities located in the north-east of Kharkiv, notably in Verkhnyi Saltiv, Ukrainka et Bayrak… De nouvelles frappes ont également été signalés dans la nuit du vendredi 12 au samedi 13 août 2022.

Les régions de Kherson, Dnipro et Mykolaïv ont également été ciblées par des frappes depuis ce jeudi.

À Mélitopol, au sud de Zaporizhia, le mayor de la ville, Ivan Federov, a lui indicé que les forces armees russe utiliseraient les terrains de l’hôpital de la ville comme base militaire, at-il declaré ce vendredi 12 août 2022. Une information relayée par le media Kyiv Independent.

Leave a Reply

Your email address will not be published.