Hausse en vue en Europe, le dollar et les rendements reculent (actualisé) – 30/08/2022 à 08:35

HAUSSE EN VUE EN EUROPE, LE DOLLAR ET LES RENDEMENTS RECULENT

HAUSSE EN VUE EN EUROPE, LE DOLLAR ET LES RENDEMENTS RECULENT

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses de la zone euro sont attendues en hausse mardi tandis que le dollar perd un peu de terrain et que les rendements obligataires refluent, les marchés dans leur ensemble amorçant un retour au calme après le choc provocé par les dernières declarations of the President of the American Federal Reserve.

Les contrats à terme sur indices sugentent une hausse de 0.44% pour le CAC 40 à Paris, de 0.27% pour le Dax à Frankfurt et de 0.34% pour l’EuroStoxx 50. à Londres, où les marchés sont restes fermés lundi pour un jour férié, le FTSE 100 est indicé en baisse de 0.2%.

Wall Street has reduced losses at the end of the session on Monday after the strong drop caused by the Fed’s Fed President Jerome Powell’s speech on the need for a restrictive monetary policy for “un certain temps” in the face of inflation .

En Europe, les investors doivent aussi prendre en compte les déclarations de responsables de la Banque centrale européenne (BCE) suggérant que celle-ci pourrait relever ses taux de trois quarts de point la semaine prochaine, soit plus qu’anticipé jusqu’à présent.

Si la hausse du coût du crédit remains au premier plan des preoccupations des investors, leur attention va se turner à plus short terme vers le rapport mensuel sur l’emploi américain qui doit être publié vendredi et qui devrait apporter de nouveaux éléments sur l’évolution de la conjoncture américaine.

Dans l’immédiat, la session de ce mardi sera animée inter autres par la première estimation de l’inflation en Allemagne à 12h00 GMT, puis par l’indice de confiance du consommateur américain à 14h00 GMT.

AND WALL STREET

La Bourse de New York a fini en baisse lundi mais au-dessus de ses plus bas de session: l’indice Dow Jones a cédé 0.57%, ou 184.41 points, à 32,098.99, le Standard & Poor’s 500 a lost 27.05 points, or 0.67%, to 4,030.61 and the Nasdaq Composite retreated 124.04 points (-1.02%) to 12,017.67.

Les trois indices ont touché en cours de journée leur plus bas niveau depuis un mois, toujours sous le coup des déclarations de Jerome Powell vendredi.

L’indice de volatilité du CBOE a quant à lui atteint son plus haut niveau depuis septe semaines.

En soutien à la tendance, le compartiment de l’énergie a pris 1.54% grâce à la net hausse du marché pétrolier, porté par des informations concernant une ouventuelle réduction de la production de l’OPEC+ et par des tensions en Libye. Exxon Mobil and Chevron gained 2.30% and 0.75% respectively.

Les contrats à terme sur indices suggestent pour l’instant une ouverture en hausse de 0.2% à 0.4%.

EN ASIA

At the Tokyo Stock Exchange, the Nikkei index finished up 1.14% thanks to the rebound in technological values ​​like Tokyo Electron (+1.65%).

In China, the trend is au contraire à la baisse after the new health restrictions announced in several cities in the face of the increase in cases of COVID-19: le SSE Composite de Shanghai cède 0.44% et le CSI 300 0.33% .

“Malgré la baisse du nombre total de case de COVID, la situation du COVID en Chine pourrait bien être en train de s’agraver”, estiment les analysts de Nomura dans une note. “Les marchés potreint être de nouveau frappés dans les semaines à venir, ce qui potrait conduire à une nouvelle série de révisions à la baisse (des prévisions de croissance) des économistes.”

CHANGES

Le dollar recule face aux other grandes devises (-0.09%) après le plus haut de 20 ans inscrit lundi, un repli qui s’explique entre autres par un regain d’intérêt des cambistes pour l’euro motivé par les speculations sur l’ampleur de la next hausse de taux de la Banque centrale européenne (BCE).

La monnaie unique européenne remonte à 0.9999 dollar (+0.04%) contre 0.9912 au plus bas lundi.

EXCHANGE

Les returns des bons du Trésor américain reculent dans les échanges n Asia après la forte hausse des deux dernières séances: le deux ans revient à 3.4089% après avoir atteint son plus haut niveau depuis fin 2007 à 3.489% et le ten ans cède trois points de base à 3.0838%.

Sur le marché européen, le dix ans allemand recule lui aussi dans les premiers échanges à 1.481% après un pic de deux mois à 1.515%.

OIL

Le marché pétrolier efface une partie de ses gains de lundi, le marché fearing nouveau que les hausdes de taux d’intérêt à venir dans les pays industrialisés finissent par peser sur la demande de brut.

Le Brent abandoned 0.49% to 104.58 dollars a barrel and le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0.03% to 96.98 dollars.

(Rédigé par Marc Angrand)

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.