Journal en français facile 29/08/2022 20h00 GMT

Transcription

Romain Auzouy : Vous écoutez RFI, il est 10h ici à Paris, 20h en temps universel. Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile prêntente ce soir en compagnie de Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Romain, bonsoir à tous.

RA : Et à la Une ce soir : des pluies meurtrières au Pakistan. Le dernier bilan now exceeds les 1,100 morts. Les conséquences sont très importantes, notre reportage à suivre.

SB : La crise de l’énergie. Illustration en Italie dans ce Journal en français facile où les prix flambent, c’est-à-dire qu’ils sont toujours plus hauts. Et puis la réponse de la France qui pursuit dans son objectif de sobriété énergétique: aujourd’hui the Premier Minister Elisabeth Borne a demandé aus entreprises de mettre en place dès septembre des plans pour réduar les consommations de 10%.

RA : Et puis Pierre-Emmerick Aubameyang cambriolé et frappe. Équipés d’armes, plusieurs hommes se sont introduits au domicile du footballeur gabonais. Ils ont forcé le joueur à ouvrir son coffre-fort et ont volé de nombreux objets de valeur avant de prendre la fuite.

—–

SB: Le bilan s’est encore alourd au Pakistan.

RA : Oui, le pays est concon à des pluies de mousson meurtrières. Au moins 1,136 personnes ont été tuées, chiffre communiqué par l’autorité nationale de gestion des catastrophes. In Pakistan, un habitant sur sept est touché par ces inundations, the whole represents 33 million de personnes. Les consequences sont très importantes : des glissements de terrain, des routes damaged, des villages engloutis, c’est-à-dire qui se trouvent sous les eaux. Et puis les consequences sanitaires, sur le plan de la santé : des cases de cholera ont été signalés. Notre sendée spéciale Sonia Ghezali s’est rendue dans severales villages sinistrés, je vous propose d’écouter son reportage.

Des dizaines de familles ont trouvé refuge dans une bâtisse du center de Sukkur dans le Sind. Mansoor Ali, a municipal policeman, est là presque chaque jour. « C’est une salle de mariage, mais la police l’a réservé pour accueillier les victimes des inundations. » Shehzad Ehmad est ici depuis près d’une semaine : « Les autorités nous distribuent de la nourriture, quelques locales organizations aussi nous aident. He prie pour que l’eau se retire et que l’on puisse retourner dans nos maisons. » Un souhait partagé par son épouse, traumatisée : « Une de nos voisines est morte. Elle cuisinait quand le toit de sa maison s’est effondré à cause de la pluie. Elle est tombée sur son réchaud à gaz et elle a été brulée vivante. Elle avait 4 enfants en bas âge. Nous n’avons plus rien, nous avons tout perdu. On est tous pauvres ici. He ne peut que prier Dieu. » Même si la pluie a cessé de tomber sur Sukkur, les rescapés craignent de nouveaux épisodes de pluie diluvienne, car la mousson ne s’achève que mi-septembre. Sonia Ghezali de retour de Sukkur, Islamabad, RFI.

SB: Situation très inquiétante en Irak ce soir.

RA : Oui, l’Irak qui est secoué par une crise politique depuis les dernières élections législatives au mois d’octobre. Mais aujourd’hui, la situation a totalement dégénéré, elle s’est aggravée, après que Moqtada Sadr qui est un chef Shiite, eh bien, annonce son retrait de la vie politique. Suite à cela, ses partisans ont envahi le palais de la République à Bagdad. Au moins 12 demonstrators ont été tués par balles. Dernière information ce soir : dans la zone où ont lieu ces tensions, que l’on appelle la Zone Verte, au moins sept obus de mortier sont tombés, les obus de mortier c’est un armement très puissant.

SB: C’est l’une des grandes inquietudes de cette rentrée dans de nombreux pays du monde : la crisis de l’énergie.

RA : C’est l’une des grandes conséquences de la war en Ukraine en raison notably du gaz russe qui se fait plus rare et dont dépendent beaucoup de pays, particulier en Europe. L’Union européenne tente face à cela de s’organiser, ce lundi la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a dit quelle était en train de préparer une « réforme structuralelle » du marché européen de l’électricité. Car pour le moment, la consequence de cette crisis, c’est la hausse des prix. Illustration in Italy. Reportage à Rome signed by Anne Le Nir.

Le mot « bollette », factures, en italien, est sur la bouche de tous les entrepreneurs et commerçants. Alfonso Sacchi propriétaire du restaurant- pizzeria romain, Taverna Le Coppelle, ne sait plus comment joindre les deux bouts. « I noticed a considerable increase in electricity bills. Je payais 1,700 euros par moyen en moyenne, maintenant, je dois payer 3,400 euros par mois. Quant au bois pour le four à pizza, son prix a bondi de 19 à 27 euros les 100 kilos. Arrivé à ce point, cela ne me convient pas de continuer. Dois-je mettre la clef sous la porte? » Comme le relève Arnaud de Montalembert, gérant de six superettes dont la marque appartient à un groupe français bien connu, en Italie, il n’existe pas de bouclier tarifaire. « Au mois de juillet, he a eu des factures d’électricité qui ont passé de 3,500 euros mensuels, qu’on payait l’année précédent sur la même période, entre 13 et 14,000 pour chaque magasin. Ce qu’on demande aux authorities, c’est de prendre leur responsabilité, qu’elles fassent un plafonnement du prix de l’énergie. Mais aujourd’hui, he n’est absolument pas rassurés sur ces points-là ». En pleine campagne électorale, tous les partis réclaiment des mesures d’aide exceptionnelles. But the outgoing head of the government, Mario Draghi, has no intention of creating a budget deficit. Anne Le Nir, Rome, RFI.

SB: Et face à cette hausse de prix, face à une énergie qui risque de se faire plus rare, la France appeal à la sobriété.

RA : Alors la sobriété, c’est le mot de la rentrée pour l’executif. La sobriété, cela veut dire moins consommer. Last week, President Emmanuel Macron called for the end of abundance. Et dans le même sens, aujourd’hui, la Première ministre Elisabeth Borne s’est éclairage aujourd’hui dans son premier grand discours de rentrée. Elle était devant les dirientes d’entreprises français et elle leur a demandé de faire des efforts pour éviter que l’on manque d’énergie dans les prochaines mois. He listens to Elisabeth Borne.

Chaque entreprise doit se mobiliser et agir. J’appelle donc chacune à établier en septembre son propre plan de sobriété. If we act collectively, we can surmonter ce risque de pénurie, mais si chacun ne prend pas sa part ou que toutes les hypothèses défavorables se conjuguaient, nous serions amenées à imposer des baisses de consommation. Si nous devions en arriver au rationement, les entreprises seraint les premières touchées et nous devons malheurement nous y préparer. L’heure n’est plus à attendre, l’heure n’est plus aux demi-mesures, l’heure n’est plus au chacun pour soi, l’heure est à la responsabilité collective. État, entreprises, collectivités, citoyens, chacun doit prendre sa part.

RA : Voilà la cheffe du gouvernement français Elisabeth Borne lors de l’université d’été du Medef à l’hippodrome de Longchamp, à Paris. Propos recueilis par Julien Chavanne.

SB: Pas de décollage vers la Lune aujourd’hui.

RA : Oui, c’est la nouvelle fusée de la Nasa qui devait décoller, pour le retour d’une mission américaine sur la Lune, cinquante ans après le dernier vol d’Apollo. Mais ce décollage a dû être annulé en raison d’un problème technique notably qui concerne notably l’un des moteurs. Déception pour les milliers de personnes qui avaient fait le déplacement au Center spatial Kennedy en Florida dans l’espoir d’assister au spectacle. Mais la mission Artémis 1, c’est ainsi qu’elle s’appelle, cette mission, pourrait être lancé vendredi, ont indicé les personnes qui sont en charge.

SB: Et enfin l’un des joueurs de football africain les plus connus victims d’un cambriolage avec violence.

RA : Il s’agit du Gabonais Pierre-Emmerick Aubameyang who plays at FC Barcelona. Alors les faits se sont déroulés la nuit dernière, plusieurs hommes sont entrés chez lui en banlieue de Barcelona. Que s’est-il exactement passé? Précisions de notre correspondante Elise Gazengel.

Il était une heure du matin cette nuit lorsque quatre hommes cagoulés se sont introduits au domicile de l’international Gabonais Pierre-Emmerick Aubameyang à Castelldefells, en banlieue de Barcelona, ​​en escaladant le mur de son jardin. According to les révélations d’El País et de la radio Rac1, les voleurs, munis d’armes à feu et de barres de fer, ont menacé le footballeur et sa femme, les ont ligotés et allongés au sol pendant une heure jusqu’à ce qu’ils ouvrent un coffre-fort qui contenait des objets de valeur avant de prendre la fuite. Le footballeur du Barça a été frappé au chin avec une barre de fer, sa femme est, elle aussi, lémentre blessée la tête, mais le couple a refusé de se rendre à l’hôpital pour ne pas traumatiser davantage leurs enfants, présents lors du burglary. Il ya deux mois, des voleurs s’était déjà introduit chez eux, mais la famille était absente. Cette fois, les malfaiteurs semblant ne plus craindre de croiser leurs victimes. Une méthode qui inquiète ici alors que mi-août, un autre joueur du Barça, Robert Lewandoski s’était fait voler sa montre en plein jour, devant le center d’entrainment, alors qu’il signait des autographes à ses fans. Elise Gazengel, Barcelona, ​​RFI.

RA : Et puis les premières nouvelles de Pierre-Emmerick Aubameyang après ce burglary. « Il va bien. Il est effrayé mais il va bien », indique à l’Agence France Presse an internal source at FC Barcelona.
Voilà, c’est ainsi que s’achève ce Journal en français facile. Thank you Sylvia.

SB: Avec plaisir.

RA : À tomorrow, bonne soirée à tous, 10.10 pm here in Paris.

Leave a Reply

Your email address will not be published.