la crise politique plonge la «zone verte» de Bagdad en plein chaos

Published:

Twenty-three people were killed in the “green zone” of Baghdad in full chaos after a new coup d’éclat by Shiite leader Moqtada al-Sadr, who announced his “definitive withdrawal” from politics in Iraq. The country is now under curfew.

L’Irak, dans l’impasse politique depuis les legislatives d’octobre 2021, ne cesse de s’enfoncer dans la crisis. This Monday, the situation has brutally deteriorated in the capital and hundreds of partisans of Moqtada al-Sadr have invaded the palace of the Republic where the Council of Ministers sits.

Obus de mortier

Alors que les sadristes investissaient les bureaux, s’installant dans des fauteuils, sautant dans la piscine ou prenant des selfiesles forces de l’ordre trynaient de disperser d’autres demonstrators à coups de grenades lacrimogenes aux entrées de la « zone verte », qui abrite les sièges des institutions et l’ambassade américaine.

Twenty-three partisans of Moqtada al-Sadr were killed and 380 other people were injured, according to AFP medical sources, without further details. Des témoins ont fait état d’échanges de tirs entre sadristes et partisans du Cadre de coordination, rival pro-Iran du camp de Moqtada al-Sadr aux entrées de la « zone verte ». According to the security sources, au moins seven shells of mortars sont également tombé sur la zone ce lundi soir.

The army has decreed a national curfew that is in force at 16:00 TU, and the forces of order have quadrilled the capital. Après une nuit calme, les combats ont repris de plus belle le mardi 30 août au matin.

Tensions à Bassora

À Bassora, la tension a fini par gagner la ville. Cet après-midi pourtant, ce bastion Shiite, situé à 500 kilometers de Baghdad, continuait de vivre normally. Dans la rue, les processions tenues étaiten religieuses : elles marquaient le mois de Muharram dans le calendar musulman, un mois de deuil pour les Shiites, reportent nos envoyés spéciaux, Guilhem Delteil etc Bertrand Haeckler.

Des partisans de Moqtada al-Sadr en train d'ériger des barricades à Bassora.
Des partisans de Moqtada al-Sadr en train d’ériger des barricades à Bassora. © RFI/ Bertrand Haeckler

Mais, en fin de journée, alors que le soleil commenciait à décliner, des groupes d’hommes ont investi de nombreux carrefours et commencement à brûler des pneus, empêchant les automobilistes de passer. Les protestataires rencontres par RFI se disaient non affiliés à un parti politique. Mais ce sont bien les revenencias de Moqtada al-Sadr qu’ils reprenaient. Ils denonçaient la corruption des dirientes et réclamaient la dissolution du Parlement et la tenue d’élections anticipées. Précisément ce que réclame le chef religieux depuis un mois.

Pendant plusieurs heures, les forces de l’ordre ne sont pas intervenues. Mais ce lundi soir, des rafales de tirs ont été entendues. Et signe de l’inquietude des habitants : de longues queues se sont rapidement formées devant les station-services.

Moqtada al-Sadr « gère les événements dans les coulisses »

Moqtada al-Sadr is known for his coups d’éclats et ses revirements. Faut-il dès lors prendre son annonce de retrait au sérieux? Pour Adel Bakawan, le directeur du Center Français de Recherche sur l’Iraq (CFRI), « il faut prendre [cette annonce] au sérieux, mais absolument pas dans le sens d’un retrait définitif comme cela a été anounced. Le retrait a une autre signification pour Moqtada al-Sadr, à savoir je me retire d’une intervention directe dans l’organisation et l’orientation des évènements du champ politique irakien, mais tout en restant dans les coulisses à la manœuvre. Autrement dit, il n’a pas dissous son organization milicienne qui s’appelle Sarāyā al-Salām, les “Brigades de la paix”. Son organization politique reste intacte. En revanche, lui en tant qu’acteur, au lieu d’intervenir directement dans la negociazione, la formation du gouvernement, il gère les événements dans les coulisses ».

À lire aussi : Iraq: le leader Shiite Moqtada al-Sadr annonce son «retrait definitif» de la politique

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.