Le Royaume-Uni jette ses eaux usées dans la Manche, des eurodéputés français en colère

Un activiste de « Surfers against sewage » manifeste sur la plage Fistral, le 23 avril 2022, pour que le gouvernement agisse contre le déversion des eaux usées dans la mer.
Hugh R Hastings/Getty Images Un activiste de « Surfers against sewage » manifeste sur la plage Fistral, le 23 avril 2022, pour que le gouvernement agisse contre le déversion des eaux usées dans la mer.

Hugh R Hastings/Getty Images

Un activiste de « Surfers against sewage » manifeste sur la plage Fistral, le 23 avril 2022, pour que le gouvernement agisse contre le déversion des eaux usées dans la mer.

UNITED KINGDOM – « Ça suffit! » Trois eurodeputés français ont poussé un coup de gueule contre le Royaume-Uni mercredi 24 août après le déversement d’eaux usées dans la Manche et la mer du Nord ces derniers jours en raison des fortes pluies.

« D’important déversions d’eaux usées non tractées ont eu lieu au Royaume-Uni. Des pollutions sont avérées dans les mers de la Manche et du Nord »s’insurgent dans un communiqué les députés LREM du groupe Renew Stéphanie Yon-Courtin, Pierre Karleskind et Nathalie Loiseau.

According to them, « le RoyaumeUni s’est exonéré de ses exigences environnementales en matière de qualité des eaux » depuis sa sortie de l’Union européenne, remittant « en cause les efforts qui ont été faits par les Européens ces vingt dernières années ». « He ne peut pas tolerér que l’environnement, l’activité économique de nos pêcheurs et la santé des citoyens soient gravement mis en danger (…). La Manche et la mer du Nord ne sont pas des dépotoirs »exclaims Stéphanie Yon-Courtin.

Jeter les eaux usées dans la mer pour éviter les inundations

Comment en est-on arrivé là? In August, the Agence de l’environnement (AE) britannique published alerts on water quality and advised bathers to avoid returning to the beach. Cela concernait des lieux très populaires comme dans le Sussex (south-east) ou dans le comté du Devon (south west). According to the association Surfers against sewage (« Les surfeurs contre les eaux usées »), une cinquantaine de plages de l’Angleterre et du Pays de Galles étaiten “dangerously polluted” en raison du déversement d’eaux usées dans la mer.

La raison de cette pollution : les fortes pluies récentes dans le pays. En effet, détaille la BBC, au Royaume-Uni, les eaux usées destinées à être treatées passent par les mêmes tuyaux que l’eau de pluie. Pour éviter les inundations dans les maisons ou les rues en cas de fortes averses, le système prévoit d’envoyer les eaux usées non tractées dans les rivières et la mer.

C’est exactement ce qu’il s’est passé à la mi-août. Après un début d’été extremely dry, la pluie est arrivée sur le pays. Sauf que les sols étaiten tellement asséchés qu’ils n’auraient pas pu absorb assez rapidement toute l’eau tombant du ciel, comme le montre la vidéo ci-dessous. Les entreprises ont donc devié la trajectoire des eaux usées.

Ce système est en théorie réservé aux circonstances « exceptionnelles ». However, 400,000 events of this type have been counted in 2021 by the Agence de l’environnement. Il ya quelques jours, cette dernière dévoilait également, sur demande du parti Travailliste, que plus d’1.2 million de déversions avaient eu lieu entre 2016 et 2021 en Angleterre et au Pays de Galles.

L’eau polluée de la mer peut pourtant être dangereuse pour la santé. Le gouvernement alerte sur son site Internet : elle peut cause des maladies gastro-intestinales, des viruses peuvent engendrer des diarrhées, des vomissements et des infections. Plus seriously, the bacteria E.coli 0157, responsible for problems in the foie ou aux reins, peut aussi contaminer un baigneur.

Liz Truss, candidate to replace Boris Johnson, mission en cause

À ces chiffres démesurés s’ajoutent deux révélations récentes. La première concerne la mauvaise surveillance des déversements des déchets, selon des données de l’AE analysées par les Libéraux démocrates. Certain tools censés measurer la quantité d’eaux usées terminant dans la mer funcciónaient moins de 90% du temps, d’autres sont défectueux voire inexistants. Cela signifie que des Britanniques qui souhaitent profiter de la plage se baignent dans des excréments sans le savoir.

La seconde provent du Guardian. Elle met en lumière la responsabilité de Liz Truss, actuellement en lice pour devenir la prochanse Première ministre du Royaume Uni, dans cette mauvaise gestion des eaux usées. Between 2014 and 2016, she was head of the Département pour l’environnement, l’alimentation et les affairs rurales (Defra), equivalent to the ministère de l’Environnement. Lors de ces deux années, elle a coupé certains financements de l’AE, dont une partie servait à surveiller les entreprises rejetant les eaux usées dans la mer. Hasard ou non, entre 2016 et 2021, les déversements ont doublé.

Acculé par les scandales, le Defra s’est défendu. « Nous n’avons pas abandonné nos cibles in termes de qualité de l’eau. L’Environment Act [loi sur l’environnement adoptée en 2021] a rendu nos lois plus fortes que ce qu’elles étaiten dans l’UE »and assured un porte-parole, selon The Independent et la BBC. And add: « La loi forces les entreprises à réduire la frequency et le volume des déversions. Elle oblige égaleme les compagnies à install des systèmes de surveillance pour rapporter en temps réel tout déversion dans leur zone. »

Les eurodéputés français, eux, ne décolèrent pas. Craignant Des « negative consequences on the quality of marine waters (…), on marine biodiversity, but also on the activities of fishermen and shellfish cultivators »ils demandent “à la Commission qu’elle utilises tous les moyens politiques et juridiques en sa possession pour que la situation ceases”. Les relations entre les deux pays, déjà tendue à cause du Brexit, ne risque pas de s’amelioreur.

À voir également aussi sur Le Huffpost : En Angleterre, ces images d’eaux usées déversées dans la Manche font scandale

Leave a Reply

Your email address will not be published.