Le russe Gazprom met fin à ses livraisons de gas à la France

published on Tuesday, August 30, 2022 at 10:42 p.m

The flow of Russian gas to France will be completely dry on Tuesday, after the announcement on Tuesday evening by the Russian giant Gazprom of the total suspension of deliveries to the French group Engie.

“Gazprom Export has notified Engie of a complete suspension of gas deliveries from September 1, 2022 until the receipt of the full amount of the deliveries,” the Russian group said in a press release published on Tuesday evening account Telegram.

According to a decree signed by Russian President Vladimir Putin at the end of March, Gazprom states that “it is prohibited to deliver more natural gas to a foreign buyer if the buyer has not made full payment in the fixed period” dans le contrat”.

Or Gazprom affirme qu’il n’avait pas reçu mardi en fin de journée l’intégralité des sommes dues pour les livraisons de juillet.

Engie, contacté par l’AFP mardi soir, a refusé de commenter l’annonce de Gazprom.

La Première ministre française Elisabeth Borne, wanting to “reassure les clients d’Engie”, a toutefois affirmed that the groupe français avait “trouvé d’autres sources d’approvisionement”, sans précis lesquences, sur la chaîne TMC.

Les livraisons de gaz russe à Engie avaient déjà expérimento diminué depuis le début du conflit en Ukraine, passant recently à seulement 1.5 TWh (terawatt-hour) par mois, selon Engie. Ce chiffre est à reporter à des approvisionements “totaux annuels en Europe supérieurs à 400 TWh” pour Engie, ajoute le principal fournisseur de gas en France, dont l’État français détient près de 24%.

Fin juillet, Engie avait assured avoir significantlyment réduit son “exposition financière et physique au gaz russe”, qui ne représentait déjà plus qu’à peu près 4% de ses approvisionements. “C’est complètement dans la marge de la flexibilità de nos portefeuilles, donc on n’est pas du tout inquiet”, avait alors declaré sa directrix générale Catherine MacGregor.

Jeudi dernier, les stocks de gas de la France ont dépassé le seuil de 90% de remplissage pour l’hiver (91.47% mardi matin), selon la platforme européenne Aggregated Gas Storage Inventory (AGSI), et la France est en bonne route pour tenir son objectif de 100% d’ici novembre.

“Au niveau des arrivals de gas, he constat encore aujourd’hui des injections qui continuent à être tout à fait en ligne avec nos prévisions et vont nous permettre de pouvoir arriver à l’entrée de l’hiver avec un taux de remplissage qui sera optimal pour l’ensemble du territoire français”, a assured mardi à l’AFP Pierre Chambon, directeur général de Storengy France, une filiale d’Engie spécialisée dans le stockage.

– Defense Council –

The spokesperson of the French government, Olivier Véran, confirmed that the objective would be “d’ici à la fin de l’été” l’hiver si les Russes le coupaient et si on en consommait beaucoup”.

A council of defense dedicated to the supply of gas and electricity in the country will be held on Friday under the leadership of President Emmanuel Macron.

“Entre les +maintenances de gazoduc+ et les +désaccords sur le contrat+, un hiver avec zéro gaz russe est le scenario principal pour l’Europe”, estimates Simone Tagliapietra, chercheur à l’institut bruxellois Bruegel.

Depuis que les pays occidentaux ont imposé des sanctions à Moscou après le launch de son offensive contre l’Ukraine, la Russie a plusieurs fois réduits ses livraisons de gas à l’Europe, qui en est strongly dépendante. La Russie représentait jusqu’à l’an dernier quelque 40% des importations gasières de l’UE.

Les prix du gaz ont explosé sur le Vieux continent, frôlant ces dernières semaines des historiques records (345 euros le MWh en séance) en raison de suspensions attendues d’approvisionement russe entre le 31 août et le 2 septembre via Nord Stream 1, du fait d’une maintenance du gasoduc, selon une annonce de Gazprom.

Avant l’invasion russe de l’Ukraine, il évoluait autour de 80 euros le MWh.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.