les premiers avis pour le thriller apocalyptique de Netflix sont tombé

Noah Baumbach is back with White Noise, an apocalyptic thriller with Adam Driver for Netflix. Quels sont les premiers avis?

Noah Baumbach, le réalisateur du film Netflix multi-nommé, mais pas aureoles Marriage Story, let’s enter troisième collaboration avec la platforme. Habitué des cérémonies, il a notably emméné la firme au N rouge au Festival de Cannes en 2017 avec The Meyerowitz Stories, remportant même la Palme Dog cette année-là (waw). Un prix plutôt représentatif de sa réception puisk’en compétition officielle, neither les festivaliers nor la presse ne l’ont realmente appreciable. Scenario complètement différence pour Marriage Storyadulé de tous et nominated in several categories at the Oscars, Golden Globes and BAFTA 2020.

Si le cinéma de Noah Baumbach semble monter en puissance de film en film chez Netflix, il ya fort à parier que White Noise soit un petit bijou. C’est donc avec impatience qu’on attendait tous son prochain projet destiné à paraître dans le catalogue. Et pour créer l’évènement, quelques chanceux ont pu découvrir le film mercredi 31 août sur grand écran, le film étant projeté en ouverture de la 79e Mostra de Venise et en competition pour le Lion d’or. Et voici ce qu’en disent les premiers retours.

White Noise : Photo by Adam DriverPrends garde, toi qui compte démolir White Noise, Adam Driver t’a à l’oeil

« Baumbach a réalisé un exploit considerable avec cette adaptation extremely elegante et assurée. » Peter Bradshaw – The Guardian

« Baumbach est finalement trop en phase avec DeLillo dans White Noise pour écapar à l’ombre de sa source monolithique. Alors que le film a du mal à écapar à cette sensation d’addition dispensable dans cette réunion entre le réalisateur et le romancier, qu’on sent souvent comme le travail d’un troisième tiers qui essaye d’imiter les deux à la fois. Tout de même, vous pouvez entendre quelque chose de presque subtilement divin sous cette étrangeté chaque fois que Noah Baumbach sort le grand jeu. » David Ehrlich – IndieWire

« Bien que 136 minutes soient un peu longues, même pour cette histoire – White Noise s’éparpille, mais encore une fois, il en va de même pour la vie – la dynamique électrique, eccentric et délicieuxement hilarante du film vous tient suivante en haleine pour continuer et aller jusqu’à la fin pour terminer cette histoire. » Lex Briscuso – Slashfilm

White Noise : Photo Greta Gerwig, Adam Driver, Raffey CassidyHeureux de passer l’apocalypse en famille

« Visually inventive, ironically satirique, White Noise laisse les spectateurs projeter comme bon leur semble dans la situation post-pandémique 2022 les visions parfois prémonitoires de DeLillo d’une Amérique moralement et physiquement malade. Mais il a encore beaucoup à proposer, en grande partie en matière de divertissement. » Lee Marshall – Screen Daily

« Il semble condescendant de qualifier le White Noise de Noah Baumbach de “bel essai” en considerant ô combien le réalisateur a accompli par le passé, mais c’est malheuremente plutôt le cas – même si c’est plus nuancé que d’appeler ça un échec ou quelque chose qu’on n’aurait pas dû commencer. » David Katz – The Film Stage

« White Noise concentrate tellement d’éléments sur 2h15 qu’il faudra de multiples visionnages pour tout déballer. Par chance, tout est si divertissant que la perspective de multiples visionnages est en effet alléchante. » Nicholas Barber – BBC

White Noise : photoLes détracteurs du film qui préparent leurs papiers dans l’ombre

« En tant que film, White Noise annonce ses thèmes haut et fort, mais le problème c’est qu’il les annonce plus qu’il ne nous les fait ressentir. » Owen Gleiberman – Variety

« Il ya beaucoup à appreciaire dans la tentative aussi énervante et exaltante de Noah Baumbach d’apprivoiser la comédie de la mort de Don DeLillo : White Noise, notably l’esprit casse-cou et l’ambition avec lesquenes le scénariste et réalisateur plonge son casting dans ce materiaul épineux. Mais peu de choses de cette panic épisodique arrivent à toucher la target aussi bien que la séquence post-générique extravagante. » David Rooney – The Hollywood Reporter

« Les thèmes du récit – la fear de la mort, l’atomisation sociétale à l’aube de l’ère de l’information – sont clairement énoncés, mais il ya peu de passions sous la thèse. C’est un film respectueux et respectable, filmé à tort, il est difficile de percevoir ce qui anime White Noise. Malgré quelques modifications, le film semble exister plus comme une récitation du livre que comme une invention propre à elle-même. » Richard Lawson – Vanity Fair

White Noise : Photo Adam Driver, Don CheadleWar Machine a pris sa retraite visibly

Au vu de ce que nous donnent à voir ces premiers avis, il semblerait que Noah Baumbach n’a pas forcément réussi à s’émanciper du texte de DeLillo. Malgré tout, les premières critiques reconnaissent à White Noise un film aimable, ambitieux aussi bien dans ses intentions que dans le spectacle qu’il déploie, effective technique and aesthetics. C’était un défi de taille d’adapter le dense et épineux White Noise et Baumbach s’en tire avec les honneurs malgré une durée trop longue, mais pas ridicule.

Du reste, he sent que le film sortira au bon moment, faisant echo à la situation d’après crise sanitaire que le monde traverse en 2022. Reste à savoir si le commentaire sera pertinent, engagé et perceptible derrière notre televison. Alas, la promesse d’un divertissement honnête semble (presque) assurede si he prend en consideration des réactions globalement plus positives qu’elles ne le laissent entendre. Pour vous faire votre propre avis, il vous faudra en revanche encore patientier puisque Netflix will release the film on December 30, 2022 in France.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.