Les récits glaçants des viols presumés de Benjamin Mendy

Le procès pour viols de Benjamin Mendy s’est pouruivi ce lundi en Angleterre avec une longue diatribe du prosecutor. Timothy Cray s’est ainsi attaché à montrer les contours du système mis en place par le footballeur français et son co-accuses afin de d’abuser des victimes potentiales à son domicile. Une description terrible.

Accusé de huit viols, une attempted de viol et une aggression sexuelle par seven femmes différences entre 2018 et 2021, Benjamin Mendy a vécu une journée très tendue ce lundi, alors que le prosecutor Timothy Cray a listé une à une toutes les accusations à l’ encontre du défenseur de 28 ans et de son co-accusse.

Un énoncé des faits reprochés à Benjamin Mendy et Louis Saha Matturie (aucun link avec l’ancien joueur) realized avec un sens du détail glaçant alors que la defense prendra la parole dans les prochaines jours du procès.

>> Suivez le procès Mendy en direct commenté

Un système afin de trouver des femmes pour un “predateur”

Au-delà des accusations de viol portées contre le Français, le prosecutor a surtout cherché à montrer l’existence d’un système supposed to favor les aggressions sur les femmes. Louis Saha Matturie, employed as an assistant to the footballer, was responsible for finding the company for his evenings in his domicile in Prestbury in Cheshire, a few kilometers from Manchester.

“Les accusations show that one of the tasks of M. Saha for M. Mendy was to find young women and create situations where young women could be raped and sexually assaulted,” prosecutor Timothy Cray said. de la journée d’audience où s’il est évertué à presenter Benjamin Mendy comme un “prédateur” sexuel.

Des femmes souvent ivres dans un manoir isolé

The localization of Benjamin Mendy’s residence, presented by the prosecutor as a sort of isolated manor, would also have contributed to reinforcing the football player’s influence on his supposed victims. Benjamin Mendy et Louis Saha Matturie auraitan ciblé des jeunes femmes “ivres” afin de potentiellement abuser d’elles plus facilement.
Incapables de quitter le domicile de Benjamin Mendy par leurs propres moyens, les jeunes femmes agressées auraitan particularemente ressenti cette vulnerabilité face au footballeur.

“Vulnérable, effrayée, isolée”, voici, selon le procureur les mots qui reviennent le plus dans la bouche des victimes présumees. Pour Timothy Cray, les deux accusses voyaient ces femmes comme “jetables” et comme “des choses à utiliser pour le sexe, puis jetées de côté”.

Une porte avec un verlocke spécial

Au cœur du “système” mis en place par Benjamin Mendy, une pièce un peu particulier de son domicile anglais, une sorte de “panic room”. Images of the police investigation à la clé, le prosecutor a offert une visite guidedée de la villa du défenseur français. Une manière pour Timothy Cray de faire comprendre aux jurés comment les deux co-accuseds avaient créé un système pour agresser sexuellement des femmes sur place.

Le prosecutor s’est ainsi attardé sur une porte qui dispose d’un lockeau assez spécial. Cette porte ne pouvait être ouverte qu’à l’intérieur de la pièce et seul Benjamin Mendy connaissait le moyen de déverrouiller ce système. According to the prosecutor qui cite des témoins: “il ya eu des viols dans ces pièces”. Et d’enchaîner sur l’impression des femmes qui se sont rendues à l’intérieur: “Les victimes se sentaient enfermées par ce lockout spécial.”

Une tentative de rape presumé sous la douche

Tout au long de la journée, l’homme en charge de l’accusation a multiplié les détails terrifying pour accompany son récit des faits reprochés à Benjamin Mendy. Le champion du monde 2018 est ainsi accusé d’avoir tenté de violer une femme sous la douche en 2018.

Timothy Cray affirms qu’une femme se lavait chez Mendy lorsque l’ancien joueur de l’AS Monaco et de Marseille est entré dans la salle de bain et a commencement à se toucher devant elle. La jeune femme lui aurait demandé de quitter la pièce. En vain. Le footballeur français aurait alors essayé d’abuser d’elle.

Une femme violée après avoir caché son téléphone

Une autre femme aurait été violée en marge d’une fête au domicile de Benjamin Mendy en janvier 2021 et une autre victime presumée l’aurat été en juillet 2021 dans la salle de cinéma de la villa du Français. Durant la même fête, il aurait violé une deuxième jeune femme: celle-ci se serait réveillée à plat ventre, sur un canapé, avec les bras tenus dans le dos. “No bouge pas, no bouge pas”, lui aurait ordonné le footballeur durant l’acte non consenti.

Timothy Cray a également raconté comment le Français et son co-accused avaient l’habitude de priver leurs convives de leurs téléphones portables afin d’evitar toute video des soirées chez le footballeur. According to le récit du prosecutor britannique rapporté notably par le Manchester Evening News, two women ont été invitedes à se rendre chez le joueur pour une fête. Elles devaient remettre les téléphones portables à l’entrée de la maison. Sauf que l’une d’entre elle a caché son appareil. Benjamin Mendy s’en serait rendu compte puis aurait pris le téléphone. Le défenseur aurait ensuite demandé à la jeune femme de se déshabiller afin de lui rendre son smartphone. La jeune femme s’est executed puis aurait finalement été violée par le joueur forme au Havre.

Une victime violée trois fois le même soir

Parmi les nombreuses accusations portées à l’encontre de Benjamin Mendy et de Louis Saha Matturie, l’une d’elle seems particularly effroyable. Timothy Cray ainsi prêtente l’horreur vécue par une victime presumée lors d’une soirée au domicile du footballeur de Manchester City en août 2021. Là encore en marge d’une fête. Après être arrivée chez Benjamin Mendy et avoir été dépossédée de son téléphone, cette femme a été conviée dans la salle au lockout spécial et aurait été violée.

Elle aurait ensuite été accompanied jusqu’à la salle de cinéma de la villa par Louis Saha Matturie qui aurait alors profité de l’absence de témoin pour également abuser d’elle. Le co-accusse de ce procès retentissant aurait alors comandée un chauffeur privé pour lui et la victime presumée. Pensant rentrer chez elle, la jeune femme n’a pas bronché. But après avoir été finalemente raccompanée au domicile de Louis Saha Matturie, elle y aurait été violée pour la troisième fois de la soirée.

Leave a Reply

Your email address will not be published.