L’Europe finit encore dans le rouge avec les fears sur les taux – 29/08/2022 à 18:33

L'EUROPE BOURSIÈRE FINIT DANS LE ROUGE

L’EUROPE BOURSIÈRE FINIT DANS LE ROUGE

by Claude Chenjou

PARIS (Reuters) – Les Bourses européennes ont termine en baisse lundi et Wall Street évoluait également dans le rouge à mi-séance, la perspective d’une hausse rapide et durable des taux d’intérêt aussi bien en Europe qu aux Etats Unis ayant fait grimper les rendements obligataires et propulsé le dollar à un nouveau sommet de 20 ans.

In Paris, the CAC 40 ended up 0.83% at 6,222.28 points. Le Dax allemand s’est contracté de 0.61%.

The EuroStoxx 50 index dropped 0.92%, the FTSEurofirst 300 0.87% and the Stoxx 600 0.81%.

Au Royaume-Uni, les marchés sont fermés ce lundi en raison du “Summer Bank Holiday”.

Après la forte chute vendredi des Bourses en reaction aux déclarations de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui a prévenu que la politique monétaire restrictive de l’institution allait être maintenue “pendant un certain temps”, les actions ont poursuivi leur dégringolade lundi, faute de catalyseur.

Les chiffres de l’inflation dans la zone euro ne seront publiés que mercredi et le rapport sur l’emploi aux Etats-Unis vendredi.

En attendant, les craintes d’une recession ont animé la tendance, d’autant qu’en Europe, plusieurs responsables de la Banque centrale européenne (BCE) comme Isabel Schnabel ou François Villeroy de Galhau ont plaidé pendant le week-end en faveur d ‘une forte hausse des taux d’intérêt en septembre, face à une inflation toujours très élevé.

Consequently, sur les marchés monétaires, l’hypothèse d’une hausse de 75 points de base du cost du crédit en zone euro comme aux Etats Unis pour le mois de septembre s’est strongly renforcée lundi.

Parallel, l’indice de la volatilité a bondi en séance en Europe à un sommet de six semaines et aux Etats-Unis à un pic de seven semaines à around 27 points.

VALUERS EN EUROPE

In Europe, the majority of sectors ended in red, the decline was more marked for the compartment of new technologies, which yielded 2.36% in the wake of a new decline in the Nasdaq in the United States.

And Paris, Capgemini and abandoned 2.19%, tandis qu’à Frankfurt, SAP and reflué de 0.84%.

On the upside, the laboratoire nantais Valneva advanced 0.39% on the announcement of positive test results for its vaccine against COVID-19.

Uniper, le premier importateur allemand de russe, a gagne 2.95%, le ministre allemand de l’Economie ayant declarée s’attendre à ce que les prix du gas baissent bientôt au regard du remplissage plus rapide que prévue des cuves de reserves du pays. Les prix des contrats du gaz livable en septembre ont chuté lundi de plus de 12% à 267 euros per megawattheure.

AND WALL STREET

Au moment de la cloture en Europe, le Dow Jones reculait de 0.26%, le Standard & Poor’s 500 de 0.32% et le Nasdaq de 0.67%, les indices étant toujours affects par les déclarations de Jerome Powell.

“Les investisseurs are now convinced that the Fed really wants to curb inflation,” Rod von Lipsey, director general of UBS Private Wealth Management, wrote in a note, while the Swiss group’s fortune management branch attended the event. que la volatility sur les marchés perdure jusqu’à la mi-2023.

Les groupes technologiques, sensible à l’évolution des taux d’intérêt, reculent à l’image d’Apple (-1.28%), Microsoft(-0.81%) or even Tesla (-1.78%).

Dow and Lyondell Basell Industries cédent respectively 1.90% and 1.01% après l’abaissement de la recommandation de Keybanc à “sous-pondération” sur les deux groupes de chemie.

Côté hausse le sector de l’énergie (+2.12%) est recherché avec la pursuitse de la remontée du pétrole.

CHANGES

The dollar, toujours soutenu par les propos de Jerome Powell, s’aprécie de 0.01% vis aux aux grandes devises et a regréve un nouveau plus de haut de ving ans.

L’euro, malgré une hausse de 0.37% à 0.9998 dollar, ne parvient pas à remonter au-dessus de la parité avec le billet vert, le risque de recession étant considered plus élevé dans la zone euro qu’aux Etats -Unis.

EXCHANGE

Obligataires en Europe ont fini en forte progression avec la révision à la hausse des anticipations de remontée des taux d’intérêt.

Celui du Bund à dix ans, référence pour la zone euro, a termine sur un gain d’environ ten points de base à 1.5010%, après avoir pris en séance plus de 13 points à 1.532%, au plus haut depuis deux mois .

Le return du deux ans, le plus sensible à l’évolution des taux, a gagné en clôture 12.5 points à 1.092%, mais s’est envolé en séance de 18 points à 1.147%, un sommet unédit depuis le 21 juin.

At the moment of closing in Europe, the two-year American Treasury bond rate was displayed at 3.413% (+20 points) and the ten-year rate at 3.1098% (+7.5 points).

OIL

Les cours pétroliers sont soutenu par la feare d’une baisse de la production de l’OPEC+ et un regain de violence en Libye, deux facteurs qui l’importent sur la vigueur du dollar et le risque de recession.

Brent advanced 3.03% to 104.05 dollars per barrel and American light crude (West Texas Intermediate, WTI) advanced 3.3% to 96.13 dollars per barrel.

(Rédigé by Claude Chendjou, edited by Sophie Louet)

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.