liens commericals renforcés et appui aérien et naval dans le détroit

Hier, Kurt Campbell, coordinator of the White House for the Asia-Pacific, s’est delivered to a severe critique of the behavior of China after the visit of Nancy Pelosi on the independent island but revendiquée depuis toujours avec force par Beijing. According to the American haut responsable, Beijing would “surréagi” à la visite de la numéro trois de l’administration Biden.

As a result, and in response to China’s “provocative” actions (massive aerial incursions and missile launches in the waters of Taiwan, Japan…), Washington will not only consolidate its commercial ties with Taiwan but will strengthen its military presence en effectuant de nouveaux passages aériens et maritimes dans le détroit.

Tout en annonçant le unveilement, “dans les prochaines jours”, d’une “feuille de route ambitieuse”, ce conseiller de Joe Biden and affirmed that Beijing had used the recent controversial visit of the president of the House of Representatives Nancy Pelosi to Taiwan pour tenter de bouleverser le statu quo concernant la situation de l’île.

According to Washington, la China a trouvé un prétexte pour tenter de changer le status quo

Or, selon lui, cette visite était “cohérente” avec la politique de Washington, et la Chine a “surréagi”, at-il estimate, jugeant que Pékin s’est emporté après la visite à Taïwan, la semaine dernière, de Nancy Pelosi , en lançant des exercices militaires aériens et maritimes de plusieurs jours autour de l’île.

Beijing used this pretext to “launch a campaign of mission under pressure against Taiwan to change the status quo, putting peace and stability in danger across the strait of Taiwan”.

Les actions de la China “continuent d’être provocatrices, déstabilisantes et sans précédent”, and asserted by Kurt Campbell.

Les États-Unis reinforcent

En réponse, les Etats-Unis ont réaffirmé leur engagement dans la région. Kurt Campbell a declarée que l’administration Biden “continuerait de reinforcer (ses) liens avec Taïwan, notably en continuant de faire progresser nos relations économiques et commerciales”.

Par ailleurs, la protection de l’île continuera d’être une priorité: des navires et avions américains effecteuront de nouveaux passages dans le détroit de Taïwan “dans les prochanes semaines”and Kurt Campbell added.

Les forces américaines “vont continuer à voler, naviguer ou opérer partout où le droit international l’autorise”.

“Sincères remerciements” du ministre des Affaires étrangères taïwanais

Criticizing China’s decision to stop cooperating with the United States concerning the climate, the senior official said Washington continued to keep the communication channels “open” with Beijing.

Le gouvernement taïwanais a salué les annonces américaines.

Dans un communiqué, le ministère taïwanais des Affaires étrangères expressed “sincere thanks” for “concrete actions to maintain security in the strait of Taiwan and peace in the region”.

La Chine maintient l’île “sous haute pression”

Pour autant, la Chine semble toujours maintainer l’île sous haute pression. Jeudi, the president of Taiwan, Tsai Ing-wen, declared that the threat of force in China had not diminished, even though the military exercises were the most important ever organized by Beijing after the visit of Mme. Pelosi la semaine dernière, semblaient s’attenuer.

Mais pour Kurt Campbell, cette “intensified pressure campaign” against Taiwan “n’est pas terminée et nous nous attendons à ce qu’elle se poursuive dans les semaines et les mois à venir”, at-il declaré hier soir.

Pour rappel, les navires de guerre chinois et taiwanais ont joué au “chat et à la souris” en haute mer last Sunday, avant la fin prévéde de quatre jours d’exercices militaires chinois sans précédent, lancés en reaction à une visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants des États Unis, Nancy Pelosi.

Mais la Chine n’a pas annoucement dimanche la fin des exercices, et Taïwan a declarée ne pas être en mesure de verifier si la Chine les avait arrêtes comme prévue.

(via AFP and Reuters)