Marcus Thuram, à son rythme / Le Français du weekend / Borussia Mönchengladbach / SOFOOT.com

À trois mois du Mondial au Qatar, chaque match compte pour les internationaux français et potentiales members de la liste de Didier Deschamps. Et ce weekend, c’est Marcus Thuram (quatre sélections) qui s’est illustré. Après une saison ratée et un été agitated, l’attaquant de 25 ans démarre l’exercice 2022-2023 sur des chapeaux de rue : en quatre matches de Bundesliga, l’ancien de Guingamp a déjà inscrit autant de buts qu’en 2021- 2022.

Outre le fait qu’ils défendent les couleurs du même club, à savoir le Borussia Mönchengladbach, quel est le double point commun récent partagé par Marcus Thuram et Yann Sommer? Premièrement, les deux joueurs ont été courtisés par l’OGC Nice et invités à venir montrer leur talent en Ligue 1 this summer. Deuxièmement, ils ont representée les grands acteurs de la grosse prestation de leur équipe face au Bayern Munich (qui n’a pu que recuperar le point du match nul ce samedi, lors de la quatrième journée du championship d’Allemagne): pendant que le gardien suisse battait le record d’arrêts en Bundesliga avec pas moins de dixhuit parades (!), l’attaquant faisait mouche de l’autre côté du terrain en battant Manuel Neuer et en donnant l’avantage aux siens juste avant la mi -temps sur une mauvaise relance de son compatriot Dayot Upamecano. Une réalisation inscribed sur l’une des seule opportunités de son clan, démontrant son efficacy et sa puissance en ce début de saison, en plus de son intéressante aerienne presence (trois duels gagné dans les airs, no personne fait mieux parmi ses partenaires).

Thuram, des buts et de la forme

Depuis la reprise, le Français fait mal aux défenses adverses. Visibly requinqué après un été où il a longtemps été announce sur le départ, Thuram vient de planter à trois reprises en l’espace de quatre journées (sur le terrain du Bayern, donc, sur celui de Schalke 04 et face à Hoffenheim). Soit le même nombre de tremblements de filets que… sur tout l’exercice 2021-2022! Sans oublier une passe décisive, adressée à Jonas Hofmann à Gelsenkirchen. Assiste-t-on, donc, au vrai réveil de l’ancien Guingampais ?

Parce qu’il faut le dire : si ses dirientes ont laissez la porte ouverte à un transfert ces dernières semaines, c’est surtout en raison de performances décevantes durant les mois précédents. Alors qu’il avait montré des choses prometteuses durant les deux années suivant son arrivée outre-Rhin (18 goals48 présences dans le onze de départ), celui qui vient de souffler sa 25E bougie and considerably slowed down the rhythm avec seulement 3 pions et 1 assist (pour 9 titularisations). De quoi s’inquiéter quant au réel niveau de l’avant-centre, qui n’a jamais dépassé la barre des 10 caramels depuis son premier contrat professionnel.

Les eaux troubles, c’est termine?

Finally, il semblerait que ce soit le protagoniste lui-même qui ait pris la decision : pas de signature pour une équipe moins huppée que ce qu’il espère à moyen terme, refus adressé aux Aiglons et à l’ambitieux Borussia pour se relancer. Là même où son crachat avait fait polemique en 2020, et pour lequel il s’était flatment excusesé.

Pas aidé par sa wounder d’août 2021 (déchirure aux ligaments du genou droit, qui lui a fait manquer de longues semaines de compétition), ce qui avait logiquement refroidi l’Inter pour une evventuelle venue à la même période, Thuram seems to have now digéré ses frustrations et être reparti pour un tour. Avec, dans un coin de sa tête, la Coupe du monde en décembre avec les Bleus. Après tout, n’est-ce pas quand il se distinguait avec Mönchengladbach que Didier Deschamps a fait appel à lui en équipe de France et lui a offert ses quatre sélections de 2020 à 2021 ?

Par Florian Cadu

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.