Mission Artemis : le launch canceled

NASA's new SLS rocket sur le pas de tir
© Shutterstock/SIPA NASA’s new SLS rocket sur le pas de tir

© Shutterstock/SIPA

ESPACE – Ce ne sera pas pour ce lundi. The launch of the Artemis mission was canceled on August 29 due to a technical problem on one of the main engine engines, NASA announced. Depuis Cap Canaveral en Florida, la nouvelle fusée SLS (Space Launch System) devait s’élancer à partir de 14 h 33 (heure française) direction la Lune. Il s’agit de la première étape d’une très longue mission de la Nasa qui a pour but de renvoyer des humains sur la Lune d’ici 2025 ou 2026.

Quelques minutes après l’heure prévéd du launch, et après avoir dans un premier temps anannounce un delay, la Nasa a finalimente indicé que le décollage était canceled. Des problèmes technical et liés à la météo ont en effet été rencontre durant les preparatifs complexes de la fusée, la plus puissante du monde.

La next date de décollage possible est le vendredi 2 septembre, puis le 5 septembre. But the problem must first be evaluated by the Nasa teams before determining a new date.

Risque de foudre, fuite et moteur défaillant

Les réservoirs de la mega-fusée ont bien été remplis de plus de trois million de liters d’hydrogen et d’oxygen ultra-froid liquides. Mais le remplissage avait commencement avec environ une hour de retard à cause d’un risque de foudre trop élevé au milieu de la nuit.

Aux alentours de 8 heures ce matin (heure française), les équipes techniques ont commencement à remplir les réservoirs de carburant sur le pas de tir de la fusée d’Artemis. Mais « un pic de la quantité d’hydrogen autorisée à s’échapar dans le bidon de purge » and été constaté. Le problème est survenu pending « la transition entre le remplissage lent d’hydrogen liquide dans l’étage central de la fusée Space Launch System et les opérations de remplissage rapide », says Nasa in a publication on its blog.

Une heure après cet incident, la Nasa a alerté que « les équipes continuaient de dépanner une fuite d’hydrogen liquide à l’interface d’accouplement avec l’étage central. Après avoir refrodi manualment l’hydrogen liquide dans le cadre des efforts de dépannage, ils effectuent des opérations de remplissage rapide ».

Then, vers 13 heures (heure française), a new problem, decisive, est apparu : l’un des quatre moteurs RS-25, sous l’étage principal de la fusée, n’arrivait pas à attreiner la temperature desirée – condition necessaire pour pouvoir l’allumer.

Le compte à rebours a alors été stoppé, et après plus d’une heure et demie d’attente et de tentatives de régler le probleme, la launchrice à la Nasa, Charlie Blackwell-Thompson, a pris la décision finale d’annuler .

Il était toutefois “largely anticipated” que cet horaire ne soit pas respecté, a declaré le commentateur du direct vidéo de la Nasa.

A trip of 39 to 42 days

Des milliers de personnes avaient fait le déplacement pour assister au spectacle, dont la vice-présidente des Etats-Unis Kamala Harris.

Le launch est régulé au millimètre. Deux minutes après le décollage, les propulseurs d’appoint retomberont dans l’Atlantique. Puis au bout de huit minutes, l’étage principal se détochera et c’est au bout d’environ 1 h 30 que la capsule Orion se mettra sur le chemin de la Lune, qu’elle mettra severalis jours à attreiner.

The Orion capsule will be installed au sommet de la fusée, ici sans équipage, afin de test la reliability des engins, et permettre d’envoyer des hommes en toute sécurité lors de la next stage. Orion restera en orbite autour de la Lune sans se poser avant de retourner sur la Terre.

Au total, le voyage devrait durer entre 39 et 42 jours. La mission Artemis 1 s’inscrit dans un retour sur la Lune pour la Nasa qui prévoite d’envoyer des hommes autour de la Lune en 2024 et de reposer le pied sur le satellite d’ici 2025. L’objectif est de pouvoir aller sur Mars d’ici les années 2030 au plus tôt.

Un échec complet de la mission serait dévastateur pour une fusée au budget faramineux (4.1 milliards per launch, selon un audit public) et en retard de severales années (comandée en 2010 par le Congrès américain pour une initial de collage en 2017) .

See also sur Le HuffPost : James Webb reveals exceptional images of Jupiter

Leave a Reply

Your email address will not be published.