Non, recharger sa voiture électrique ne coûtera pas plus cher qu’un plein d’essence au 1er octobre

Certain médias avansent qu’une recharge de voiture électrique coûtera plus cher qu’un plein d’une voiture thermique à partir du 1er octobre prochain en Grande-Bretagne. Mais c’est faux et on vous explique pourquoi.

Tesla recharge 2

En France, le prix de l’électricité sur le marché de gros flambe, au point d’attendeir 1,000 euros le MWh contre 85 euros un an plus tôt. Haureusement, nous avons le bouclier énergétique qui nous protège, au moins jusqu’à la fin de l’année, avec le tarif réglementé permissant de facturer un kWh pour 17 centimes. En Grande-Bretagne, la situation est bien plus délicate, puisque le cost du kWh va passer de 0.28 livre (environ 0.32 euro) à 0.52 livre (environ 0.61 euro) en moyenne pour les particuliers, à partir du 1er octobre 2022.

Le cost de la recharge des voitures électriques flambe

Une hausse enorme (de 80%), mais limitée par un dispositif similaire à notre bouclier énergétique. An independent company, RAC, and donc tiré la sonnette d’alarme en annonçant que le cost de la recharge des voitures électriques allait s’envoler. Dans son communiqué de presse, RAC prend l’exemple d’une Kia e-Niro pour qui le plein d’électrons passera de 18.37 livres (approx. 21 euros) à 33.80 livres (approx. 39 euros).

De nombreux médias se sont engouffrés dans la brèche en indicating qu’il sera more cher de voyager à bord d’une voiture électrique qu’en voiture thermique en Angleterre à partir d’octobre prochain. Certain français médias ont rapporté la même histoire. Mais c’est faux, et même RAC and été obligé de publier un démenti sur Twitter pour préciser que l’organisme n’avait pas dit cela.

Thermique versus électrique : on fait les calculus

Pour y voir plus clair, nous avons décidé de sortir la calculator pour verveir la situation. We repeat the example of the Kia e-Niro, but also of the Tesla Model 3 Propulsion. En face, en thermique, nous prenons la Kia Sportage essence et la BMW Série 3 en version 320d diesel et 320i essence.

L’idea étant de calculate the energy cost (in essence, diesel or electricity) to cover 650 km. Nous nous basons sur l’WLTP autonomy des voitures électriques pour calculer leur consommation (qui inclut donc le freinage régénératif au contraire de la consumption WLTP): 460 km for the Kia e-Niro and 510 km for the Tesla Model 3 Propulsion.

Kia Niro EV 2022
Kia Niro EV 2022

Pour les voitures thermiques, nous prenons en compte leur consommation WLTP. That’s 5 l / 100 km for the Kia Sportage, 5 l / 100 km for the BMW 320d and 6.6 l / 100 km for the BMW 318i. Le cost de l’essence a été relevé sur le site RAC au 15 août, à savoir 1.73 livre le liter d’essence et 1.84 livre le liter de diesel.

Let’s make sure that we take into account the loss when recharging electric cars on an alternative current source as shown in a recent German study. C’est ainsi around 10% de perte pour la Kia e-Niro et 18% de perte pour la Tesla Model 3 Propulsion. Une consommation “fantôme” en quelque sorte, qui est perdue par le converter en chaleur du fait de l’effet joule.

Voici le résultat sur 650 km, entre deux voitures électriques et trois voitures thermiques, gasoline et diesel.

Cost for a journey of 650 km

Car Cost to travel 650 km (actually) Cost to travel 650 km (from October 1)
Kia e-Niro 32.6 euros 61 euros
Tesla Model 3 27.38 euros 51 euros
Kia Sportage 65.7 euros
BMW 320d 70.2 euros
BMW 318i 86.7 euros

Comme on peut le voir dans le tableau, les voyages en voitures électriques costeuront toujours moins cher que la même distance traveled en voiture thermique. Ces résultats sont toutefois à prendre avec des tweezers, puisque’il est question des consommations announced par les constructeurs et on sait qu’elles sont souvent supérieures dans les faits selon les voies empruntées durant le trajet comme nous l’avons vu dans notre Paris – Marseilles.

charging_hyundai_kona_02
Hyundai Kona sur une borne Ionity

Cela ne change rien au résultat, parce que si toutes les voitures du tableau consomment plus qu’indiquées, alors tous les chiffres seront supérieurs et les électriques coûteront toujours, a priori, moins chers que les thermiques. La seule zone d’ombre concerne les trajets autorouters.

Et sur autoroute, ça donne quoi?

Comme nous l’avons vu dans nos dossiers sur les longues distances en voitures électriques, la Tesla Model 3 Propulsion consumes around 18.8 kWh / 100 km sur autoroute, soit 122 kWh sur un trajet de 650 km, ce qui se traduirait par une facture de 74 euros en Grande Bretagne après le 1er octobre. La plaçant ainsi entre une BMW 320d et 318i. Mais attention, nous prenons ici en compte les tarifs d’électricité des particuliers, alors que les recharges sur autoroute sont souvent facturées plus chères au kWh.

De même pour le prix de l’essence et du diesel qui est generally plus chers sur les stations services placées sur les aires de repos. Et c’est sans compter une eventuale hausse du cost de ces deux énergies fossiles dans les mois à venir, puisque le tarif de l’électricité est fixe en Grande-Bretagne jusqu’au 31 décembre 2022.

The situation in France

En France, he peut craindre une grosse hausse du prix de l’électricité dans les mois à venir. Nous sommes pour le moment protégés par le bouclier énergétique, mais celui-ci pourrait bien être amené à disparaître. Il faut toutefois se reassurer un peu face aux chiffres que l’on voit passer. Lorsque le marché de gros de l’électricité annonce un tarif de 1 MWh (soit 1,000 kWh) à 1,000 euros pour l’hiver 2023, cela ne signifie pas que le kWh sera alors facturé 1 euro au client particulier dans un an.

Tesla Powerwall
A house equipped with photovoltaic panels

En effet, EDF produit lui-même son énergie, mais doit acheter de l’électricité sur le marché de gros si sa production (et celle des acteurs alternatifs sur les énergies rénovéables) ne suffit pas à réponder à la consommation des Français. C’est donc le cost marginal qui va augmenterc’est-à-dire le cost des kWh qui seront achetés sur le marché de gros.

La facture énergétique de la France va ainsi bien augmenter, mais pas par 30 comme on a pu le lire. En effet, le tariff de l’électricité est régulé par l’État (le TRV) et calculé selon trois variables : le cost de production du kilowattheure, le cost des réseaux ou des infrastructures et les taxes.

For example, EDF vend le MWh de production nucléaire 42 euros. Difficile de prédire le cost à venir, d’autant plus qu’il variera selon le degré d’intervention de l’État. Pour Nicolas Goldberg, spécialiste de l’énergie, interviewé par France 24, la facture pour le client final pourrait augmenter de 30 à 40% en février 2023 avec la hausse des prix régulés. Chanceux sont ceux qui détiennent des panels photovoltaicaïques chez eux!

Comment Tesla et Nio vont révolutionner le sector avec leurs centrales électriques virtualles

À part les voitures électriques, quel est le point common entre l’Américain Tesla et le Chinese Nio? Leur capacité à bâtir des centrales électriques virtualles, afin de devenir des providers d’énergie. He vous explique comment.
Lire la suite

Logo

Pour nous suivre, we invite you to download our Android and iOS application. You can read our articles, dossiers, and watch our latest YouTube videos.

Leave a Reply

Your email address will not be published.