Novak Djokovic privé de l’US Open faute de vaccin contre le Covid-19

Novak Djokovic announced on August 25 that he could not participate in the US Open 2022 because he could not return to the United States because of the Covid-19 vaccine.

C’est la saga qui a rythmé l’été des passionnés de tennis : Novak Djokovic participera-t-il à l’US Open? Après des semaines de suspense, le verdict est tombé. Le Serbe ne sera pas de la partie à New York pour disputer le dernier grand rendezvous de la saison, du 29 août au 11 septembre.

Dans un tweet publié jeudi 25 août, à deux heures du tirage au sort, Novak Djokovic a anoncé qu’il declarait forfeit pour le tournoi du Grand Slam. « Unfortunately, je ne serai pas en mesure de me rendre à New York cette fois pour l’US Open. (…) Je vais me maintenir en bonne forme et garder un état d’esprit positiv en attendant de pouvoir reprendre la competition. »

En cause, la position de l’actuel numéro 6 mondial au sujet de la vaccination contre le Covid-19. Le triple tenant du titre et finaliste en 2021 outre-Atlantique, reste impassible et refuse de se faire vacciner. « C’est le prix et je veux bien le payer. Les prises de décision au sujet de mon corps sont plus importantes que n’importe quel titre », avait-il declarée dans une interview accordée à la BBC le 15 février. S’il affirme ne pas être un antivax, il réclame « la liberté de choisir ce que vous mettez dans votre corps ».

Djokovic espérait un assouplissement des rules

Un choix assumé qui l’embarque dans d’âpres négociations avec les tournois anglo-saxons, qui maintinenn une politique stricte. Les Etats-Unis ne font pas figure d’exception et réclament un passeport vaccinal pour entrer sur le territoire. Djokovic a espéré jusqu’au dernier moment l’assouplissement des mesures formulées par les authorities sanitaires.

Sur le circuit, les avis divergent. Certains comprehend le choix des autorités américaines, d’autres le questionnent. « J’étais aux Etats-Unis et pas grand monde ne semblée suivre les recommendations sanitaires. (…) Du coup, je ne vois pas pourquoi Djokovic ne pourrait pas venir et jouer »and lâché l’Australien John Millman, 104E au classement ATP, sur son compte Twitter. On his side, Daniil Medvedev, world number one and winner of the US Open in 2021, did not hesitate to lend his support to the Serbs. « Je ne peux rien faire, c’est le gouvernement qui fixe les règles. Si c’était ma décision, sans aucun doute que je voudrais que Novak joue. J’aime quand les meilleurs joueurs du monde sont là. Il vient de gagner un Grand Slam. J’adorerais le voir à New York. » Même son de cloche chez John McEnroe. L’ancienne gloire du tennis américain, connue pour son franc-parler, s’est livrée dans une interview accordée au quotidien espagnol Marca: « Je me serais fait vacciner, à sa place, mais il faut respecter sa façon de penser. Nous vivons avec la pandemic depuis deux ans et demi. Qu’on ne lui permette pas de participer, je considre cela comme une blague. »

Le scénario fait echo à la longue bataille judiciaire engagée entre le joueur et le governement australien en janvier. Rétention administrative, expulsion et interdiction d’entrée sur le territoire : les discussions n’avaient pas tourné en faveur de Djokovic, qui avait dû faire une croix sur l’Open d’Australie, où il venait defendre son titre.

Lire aussi Article reserved for our subscribers Novak Djokovic threatened with expulsion by the Australian authorities

Un tableau masculin ouvert comme rarement

As a result, the holder of the record for the number of weeks passed at the top of the ATP classification (373) and made a cross on the American tour in August and the Masters 1000 in Montreal and then in Cincinnati. Lui qui n’a plus joué depuis son sacre à Wimbledon, le 10 juillet, fait l’impasse sur de précieux points et prend un peu plus de retard dans sa course aux records, qu’il mène nowreis avec Rafael Nadal, depuis l’ Absence des terrains protracted du Suisse Roger Federer.

Au nombre de tournois du Grand Chelem prêtres, l’Espagnol garde une longueur d’avance sur son rival serbe (respectively 22 et 21 trophées), d’un an son cadet (35 ans). Mais peu se risqueront à interrer Novak Djokovic trop vite. « Il est encore très en forme physiquement et reste très loin de la fin de sa career. Il a réussi à rebondir après son expérience en Australia, il sait à quoi s’attendre »commente l’ex-joueuse de tennis tricolore Camille Pin. « Le fait d’être écarté de ces compétitions va le motive davantage pour en gagner d’autres. Il sait à quoi s’en tenir et sera d’autant plus prêt pour la suite. Il a un tel niveau que ça va simplement créer un équilibre avec les autres joueurs »pursuit-elle.

Lire aussi : Rafael Nadal became the player with the most titles in the Grand Slam after winning the Australian Open

Derrière lui, « Nole » laisse un boulevard à ses adversaires dans le tableau masculin, avec le Russe Daniil Medvedev en chef de file. Dans le sillage du numéro un mondial, la nouvelle generation prometteuse composée de Nick Kyrgios, Stefanos Tsitsipas ou Carlos Alcaraz sera resolutely prête à en découdre. « Ce scenario ressemble à ce que l’on a connu chez les dames il ya quelques années. Des joueurs to which he ne pensait pas vont pouvoir essayer d’aller chercher un titre ou une place sur un Grand Chelem, ce qui paraissait inimaginable il ya encore quelques années. Ça change et c’est intéressant »react Camille Pin.

Une quéte du Graal et, surtout, une course à la tête du classification ATP. Là aussi, les candidateas se bousculent pour déloger Daniil Medvedev de son trône. Le Grec Tsitsipas et le Norvégien Casper Ruud (bO 7 mondial) potreint devenir les premiers joueurs de leur country à devenir numéro 1 mondial. L’Espagnol Carlos Alcaraz (bO 4).

Leave a Reply

Your email address will not be published.