pourquoi certains providers encouragent leurs clients à rejoinder EDF

Ces derniers jours, plusieurs providenneurs alternatifs d’électricité ont annoucé de nouvelles hausmes de prix à leurs clients. Tout en les incitant à résilier leur contrat…

Les temps sont durs pour les suppliers d’électricité alternatifs. Confrontés à la flambée des prices, plusieurs acteurs du sector se sont retiré du marché ces derniers mois. Parmi eux, Oui Energy, Bulb ou encore Leclerc Energies. De son côté, Cdiscount n’accepte plus de nouveaux clients, tandis qu’Hydroption a été placé en liquidation judiciaire fin 2021.

More recently, Mint Energie has sent an email to its clients benefiting from a fixed price contract announcing that the price of their subscription will be more expensive in the reason “the constant increase in electricity purchase prices” le marché de gros depuis plus d’un an”.

Mais le fournisseur n’en reste pas là. Dans la suite du mail, il incite ouvertement ses clients concerned à “passer chez EDF” pour benefiteur du tarif réglementé de vente (TRV). De quoi faire de sacrées économies: 218 euros precisely dans le cas d’un membre d’un collectif de clients mécontents de Mint, selon une estimation realized par le fournisseur lui-même.

10,000 contrats résiliés chez Iberdrola

Même mauvaise surprise pour les clients d’Ohm Energies, alertés il ya quelques jours d’une hausse de tarifs imminente. Le fournisseur, “en train de lacher”, selon la presidente de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) Emmanuelle Wargon, ne retient pas plus ses abonnés et leur rappelle qu’ils peuvent “résilier sans pénalités leur contrat à tout moment dans un délai de trois mois”.

Quant à Iberdrola, il conseille lui aussi à ses 2% de clients en fin de contrat (soit 10,000 particuliers) de chercher un autre opérateur, assurant ne pouvoir empêcher une flambée du tarif. “Ce sont des clients qui ont des contrats avec un tarif garanti et qui arrivent à échéance à fin octobre 2022”, a esplicé sur BFM Business Emmanuel Rollin, directeur d’Iberdrola France. Si le fournisseur espagnol avait decided de reconduire ces contrats, “nous aurions été obligés de répercuter la hausse qui est astronomique du cost de l’électricité, donc il ya un fort risque pour nos clients. Il existe sur le marché des contrats avec tarif réglementé , et c’est l’option que nous proposons”.

Les clients en souffrance are now invited to turn to the comparison of offers mis en place sur internet par le Médiateur de l’énergie. Mais EDF a aussi obligation de reprendre ceux qui souhaiteraient revenir à son tarif réglementé que le groupe public est le seul à proposer. Fixé trois fois par an par la CRE et apprové par le gouvernement, ce TRV vise à garantir aux consommateurs un prix de l’électricité plus stable que sur les prix du marché. Pour 2022, sa hausse a ainsi été limité à 4%.

Plafond de l’Arenh relevé

Si la situation actuelle a permis à EDF de ne plus perdre de clients, les suppliers alternatifs qui proposent des offres à des prix fixes libremente ont au contraire été affaiblis. In the first quarter of 2022, les offres à tarifs libres n’ont gagné “que” 163,000 clients, soit -137% par relation à 3e trimestre 2021, selon le dernier bilan de la CRE.

Pour sutenir ces acteurs exposés à la volatility des markets -la plupart not producing enough electricity- the government and pris la décision en février de relever le plafond du méchanisme nommé Arenh de 20%, le faisant passer de 100 TWh à 120 TWh . Concretely, the whole corresponds to the volume of electricity nucléaire bon marché (42€/MWh) that EDF, en tant que producteur disposant d’un avantage compétitif grâce à son parc, est obligé de revendre à ses competitors.

Une fois ce volume réparti entre les différences acteurs, les alternative providers doivent s approvisionner sur les marchés de gros pour completer leurs besoins. And des prix qui n’ont cette fois plus rien à voir. Pour la France, le MWh touchait ces derniers jours les 700 euros. Une flambée impossible à assume pour les suppliers, à moins de la répercuter sur leurs clients ou de résilier le contrat de certains abbonneurs comme l’a fait Iberdrola en les invite à rejoinder EDF.

Une revente sur les marchés?

Mais pourquoi des providers poussent-ils délibérément une partie de leurs abonnés vers la sortie, parfois sans même attendre de savoir s’ils accepteraient une hausse de leur facture? Pour certains, cette incitation à partir chez la concurrence aurait pour but de profiter du méchanisme de l’Arenh. D’ailleurs, le moment choisi par Mint ou Iberdrola pour encourager leurs clients à résilier interroge. En effet, les quotas d’Arenh dont dispose chaque acteur alternatif sont calculé sur les périodes à faible demande. Soit le week-end, les jours fériés et surtout… en juillet et août, comme le rappelle L’Humanité.

Pour obtenir le maximum d’électricité bon marché, les acteurs alternatifs ont donc “intérêt à avoir le maximum de clients l’été”, estime sur Twitter Fabien Gay, senator PCF de Seine-Saint-Denis. Avant de chercher à réduire leur portefeuille d’abonnements à la fin août. De sorte qu’ils puissent non seulement disposer d’un volume d’Arenh suffisant pour les besoins de leurs clients, sans avoir à s’approvisionner sur les marchés de gros, mais aussi d’un éventual surplus qu’ils potrouint revendre à prix forts sur les marchés.

Client de Mint, Romain n’est pas “contre l’idée” de s’abonner chez EDF. “Mais cela interroge sur l’allocation de droits Arenh à ce fournisseur et leur possible revente à prix d’or sur les marchés, au lieu de les fournir à leurs clients à prix décent. Cela paraît en tout cas suspect qu’une société privée invite ainsi ses propres clients à aller voir chez la concurrence”, explain-t-il. Contacté, Mint Energie n’a pas répons à nos solicitations.

De son côté, Emmanuelle Wargon qui a reçu les dirientes d’Iberdrola France mardi, a mis en garde: “On a abordé deux sujets avec eux, souillet-t-elle. D’abord, le respect de la regulation et le fait qu ‘ils n’en profitent pas pour faire des surprofits. On sera intransigeant là-dessus”, declared the president of the CRE. L’autorité chargé de watchler au bon fonctionnement du marché de l’énergie avait par ailleurs promis fin 2021 de proceder “à des contrôles ex post renforcés de l’utilisation qui sera faite des volumes (Arenh) attributés”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.