Quatre questions sur la perquisition historique du FBI chez Donald Trump

C’est une première dans l’histoire des Etats-Unis. Le FBI a mené une perquisition chez Donald Trump lundi dernier, dans son immense demeure de Mar-a-Lago, en Florida. Outré, le 45e président américain a écrit jeudi sur son réseau Truth Social que ses avocats étaiten en train de coopérer « pleinée » avec les autorités quand « soudain et sans prêneur, Mar-a-Lago a été perquisitionné, à 6h30 du matin, par un TRES grand nombre d’agents ». Les authorities ont trouvé severales documents pouvant relever du secret d’Etat, et que le magnate de l’immobilier aurait illegal emporté chez lui à la fin de son mandate. 20 Minutes fait le point sur cet événement inédit outre-Atlantique.

Pourquoi le FBI at-il perquisitionné la residence de Donald Trump à Mar-a-Lago ?

Dans la nuit de lundi à mardi, une trentaine d’agents du FBI sont donc entrés chez Donald Trump pour perquisitionner sa villa de Florida. An act “personally approved” by the American Minister of Justice Merrick Garland. Il n’a en revanche rien dévoilé des raisons et des résultats de cette opération, underlining that des “obligations éthiques” l’empêchaient de livrer plus de details sur ce raid.

La perquisition de la police fédérale at-elle à voir avec les nombreux cartons que Donald Trump a emporté avec lui en quittant la Maison Blanche en January 2021? Est-elle liée à l’enquête sur sa responsabilité dans l’assaut du Capitole? Concerne-t-elle rather les soupçons de fraude financier dont la Trump Organization fait l’objet à New York? The law obliges the American presidents to transmit the ensemble of their e-mails, letters and other work documents to the Archives nationales Américaines. Or Donald Trump avait emporté, lors de son départ de la Maison Blanche en January 2021, 15 cartons de documents, que des agents des Archives avaient dû recuperar en January, déjà à Mar-a-Lago.

Pourquoi la Justice s’oppose-t-elle à la publication de documents sur cette perquisition?

Plusieurs organizations, dont des médias, avaient demandé à un juge de publier un document judiciaire dans lequel les enquêteurs explicient habitually pourquoi la inquisition est nécessaire. Le ministère de la Justice a assured ce lundi qu’une telle publication « nuirait de manière irreparable à l’enquête pénale en cours », selon un document judiciaire. Ce document contient « des informations très sensitives sur des témoins », des techniques utilisés par la police et des faits « extremely importants sur l’enquête », a éstimée le ministère. Sa publication pourrait révéler la stratégie des enquêteurs et “compromettre”. [la réussite] de prochanes étapes de l’investigation », at-il added. Le ministre a toutefois demandé à un juge de Florida de lever la confidentiality du mandate, Donald Trump ayant publiquement confirmé la perquisition et au vu de « l’intérêt public important » pour cette affaire.

Qu’a trouvé le FBI chez Donald trump?

According to the representatives of Donald Trump, the FBI is looking for archived documents issued by the White House and may be classified. Ils le soupçonnent d’avoir violé une loi américaine sur l’espionnage qui encadre très strictement la détention de documents confidentialiels liés à la sécurité nationale. D’après le The Washington Postciting des sources anonymes proches du dossier, certains des documents recherchés ont trait à des armes nucléaires.

Parmi les documents judiciaires rendus publics vendredi par un juge fédéral de Florida, un long inventory des documents saisis par les agents du FBI. Dans cette liste est mentioné un ensemble de documents classified « top secret » or « secret » or « confidential », ainsi qu’un document « 1A Info re : président de la France », sans autre precision. Une trentaine de cartons ont éte saisis, ainsi que des classeurs avec des photos et une note manuscrite, selon cet inventaire. Mercredi, l’ancien chef d’Etat a sugurante que le FBI avait pu avoir “placé” des preuves contre lui lors de cette opération.

Quelles suites pour Donald Trump?

D’après des experts, le fait d’invoquer la loi sur l’espionnage ne signifie toutefois pas que l’ancien président des Etats-Unis risque d’être accuso d’espionnage. « La loi sur l’espionnage comprend un tas de crimes qui n’ont rien à voir avec l’spionnage », a declaré l’avocat spécialiste de ces questions Bradley Moss, sur Twitter. But the presence established of confidential documents dans ceux remis en janvier – quand il avait été constrained de remettre 15 cartons aux Archives nationales, qui contenaient des dossiers classifiediés – rend l’affaire assez sérieuse pour Donald Trump.

Risque-t-il une inculpation ? Il ya trop d’inconnues à ce stade. “Il ya en théorie sufficent de temps d’ici novembre 2024 pour inculper et poursuivre Donald Trump si le gouvernement le décidait”, and recently explained à 20 Minutes Bradley Moss, un avocat de Washington spécialiste des questions de sécurité nationale. Avec la perspective de déchirer un peu plus un pays déjà coupé en deux. Notre dossier sur Donald TrumpEt pour son avenir politique? Peut-il devenir ineligible? Il ya débat chez les juristes.

L’avocat Marc Elias, qui a combattu les recours de Donald Trump lors de la présidentielle de 2020, note sur Twitter qu’un statut du Code pénal américain prévodit une possible inéligibility but recognizes that le case d’un president est couvert par la Constitution . Et selon Bradley Moss, le Congrès ne pourrait pas declarer Donald Trump inéligible sur la base d’une condamna au pénal. C’est only possible après une condamnation dans une procédure d’impeachment ou en invoquant le 14e amendement en cas d’insurrection. And Bradley Moss concluded: « In theory, Donald Trump pourrait être candidate même s’il était en prison. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.