Quel impact pourrait avoir « le retour du roi » Kilian Jornet à Chamonix?

En une annonce video, l’Ultra-Trail du Mont-Blanc a subitement changé de dimension pour son édition 2022. On était le 23 février, et on savait seulement que le holder du titre et recordman de l’épreuve (quatre victoires) François D’Haene ne serait pas de la partie, le 26 août à Chamonix (Haute-Savoie). Et puis un post YouTube sobrement entitle « Le retour du roi » a tout changé ce jour-là. Ce roi, c’est évidence l’athlète catalan Kilian Jornet, dont la participation s’est toutefois nimbée de mystère mercredi soir.

Le Catalan indicated on Instagram avoir été recently tested positiv au Covid et, même asymptomatic, conditionne sa presence à la decision de son médecin. A 34 years, Jornet règne depuis une quinzaine d’années sur de nombreux formats différents, de la Pierre Menta (10,000 m de dénivelé positiv en ski alpinisme) au kilometer vertical, en passant par Sierre Zinal (31 km et 2,200 m de D + ) et donc les plus prestigieux ultras de la planète (5 Hardrock 100, 3 UTMB, 2 Diagonale des Fous et 1 Western States).

Victorieux d’un affrontement au sommet le mois dernier dans le Colorado contre François D’Haene sur la Hardrock 100, Kilian Jornet met le paquet cette saison pour promisseur le launch de sa propre marque NNormal. « Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de courir avec le plus grand atlète de tous les temps », summarizes ainsi Mathieu Blanchard, troisième du précédent UTMB (171 km, 10,000 m de D +). A quel point la présence de « l’ultra-terrestre » espagnol pourrait-elle transcender un évènement rassemblant chaque année 10,000 participants et plus de 100,000 spectateurs durant toute la semaine?

« I’m profite pour être bien plus tranquille lorsqu’il est là »

« Quand il est présent sur une course, tout le monde est un peu là avant tout pour lui, indique Thibaut Baronian, son ancien partner chez Salomon, qui prendra le départ de la CCC (100 km) vendredi matin. He sent qu’il est perçu comme l’icone du trail aux yeux de tous. » Cette « Kilianmania » incontestable a forcément des répercussions sur l’intérêt porté à cet UTMB. « Il apporte encore un peu plus de mediatisation à un évènement qui n’en manque pas, estime Julien Chorier, qui l’a côtoyé de 2011 à 2013 chez Salomon. The notoriety of Kilian exceeds the world of trail and even sport. »

Lors du très relevé UTMB 2017, won by François D'Haene, Kilian Jornet avait encore pu se rendre compte de son immense popularité aupres du public français.
Lors du très relevé UTMB 2017, won by François D’Haene, Kilian Jornet avait encore pu se rendre compte de son immense popularité aupres du public français. – JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Au vu de la personality plutôt discrète de la plupart des trailereurs, cette popularity extrême de « Kiki » n’est pas enviée par ses adversaires, bien au contraire. « Vu que c’est la superstar du trail, tous les regards sont tournés vers lui, surtout depuis qu’il vit en Norvège et que le grand public le voit donc moins, rapporte Aurélien Dunand-Pallaz, dauphin de François D’Haene sur l’UTMB 2021 et encore en lice vendredi. J’aime bien cela car j’en profite pour être bien plus tranquille lorsqu’il est là. » Et si l’intéressé s’adapte avec une facilité déconcertante à toutes les courses de trail running possibles et imaginables, il est bien moins à l’aise au contact de ses admirers.

Ils seront nombreux à vouloir un selfie avec Kilian Jornet d'ici la fin de l'UTMB dimanche.
Ils seront nombreux à vouloir un selfie avec Kilian Jornet d’ici la fin de l’UTMB dimanche. – ANDER GILLENEA / AFP

« Ce n’est pas quelqu’un qui cultive le star-system »

« Cette passion des fans peut être éprouvante et désagréable pour Kilian, surtout quand on voit tous ces gens qui s’agrippent à lui et qui le dérangent lorsqu’il est dans sa bulle, explique la cofondatrice de l’UTMB Catherine Poletti. On a vu qu’autour de lui, il pouvait y avoir les mêmes excès que sur le Tour de France, puisque des spectateurs veulent courir à côté des traileurs dans des montées. And nous dans l’organisation de faire attention à cela. »

Ancien champion du monde de trail et recordman des victoires sur le Grand Trail des Templiers, Thomas Lorblanchet a vu débarquer Kilian Jornet au sein du Team Salomon, avant son premier succès à l’UTMB à 20 ans (en 2008).

« Kilian n’est pas quelqu’un qui cultive le star-system. Il n’est pas fan des bains de foule et c’est la raison principale pour laquelle il a quitté Les Houches [station de la vallée de Chamonix] pour aller vivre en Norvège en 2016. »

Julien Chorier complète : « Des fans l’attendaient même parfois en bas de chez lui aux Houches, il ne pouvait vraiment pas avoir la tranquillité dont il avait besoin ». La quiétude partagée avec ses deux enfants sa compagne, la traileuse suédoise Emelie Forsberg, dans son district de Romsdal, à 5 heures de route d’Oslo, tranche donc évidentement avec ce qui l’attend à chaque retour sur l’UTMB.

« S’il est vu dans le center de Chamonix, c’est vite la pagaille »

« En 2018, juste avant la course, je m’étais retrouvé à le protecter un peu en l’accompagnant jusqu’à la ligne départ, car je voyais bien que tout le monde voulait sa photo avec lui », recalls Thibaut Baronian . « Kilian reste Kilian, sourit Ludovic Pommeret, vainqueur de l’UTMB en 2016. Des gens et even des médias vont venir specially car il est là. C’est un peu pesant pour lui car s’il est vu dans le center de Chamonix, c’est vite la pagaille. »

Le manager du Team Salomon Jean-Michel Faure-Vincent s’en est particulier rendu compte lors de la famouse « course du siècle » de 2017 avec Jornet, D’Haene, Walmsley et Thévenard réunis : « Ça avait tellement brassé un monde de dingue que toutes les routes étaiten bloquées. C’était l’enfer : he avait dû appeler la gendarmerie pour emmener les athlètes jusqu’au podium, et j’étais obligé de stationner au milieu de la route pour arriver à l’heure pour les raivitaillements de François D’Haene ». Faire blocker la circulation dans toute la vallée du Mont-Blanc, voici donc encore une ligne à ajouter au monstrueux palmarès de Kilian Jornet. Si un satané virus ne vient pas encore gâcher la fête.

Leave a Reply

Your email address will not be published.