retour en force des Américains dans une programmation dense et variée

Figurant parmi les piliers de Jazz à La Villette, les musiciens américains s’était almost eclipsed du célèbre festival du nord-est parisien pour cause de Covid-19. En cette rentrée 2022, ils font un retour en force dans la manifestation qui débute mercredi 31 août. “Les Américains ne pouvoir pas du tout venir, là d’un seul coup il ya quelque chose qui circule plus. He a retrouvé une configuration pré-Covid”, se réjoït auprès de l’AFP Frank Piquard, programmateur du festival qui se déroulera jusqu’au 11 septembre.

Les artistes américains de l’édition 2022 viennent de La Nouvelle-Orléans, New York, Chicago, Los Angeles, des villes bastions du jazz dans le pays où cette musique est née il ya un peu plus d’un siècle. Ils incarnent les nouveaux courants d’une scène en pleine ébullition outre-Atlantique, avec de jeunes talents qui vont puiser leur inspiration dans le funk, le hip-hop ou les musiques électroniques et bousculent les codes du jazz. “On s’est dit que c’était peut-être le moment de miser sur la jeunesse, il y avait énormément de propositions de nouveaux projets”, details Frank Piquard.

Parmi ces propositions qui ont eu le temps de s’épanouir pendant cette période confinée, figure DOMi & JD Beck, un duo de très jeunes musiciens interprète un jazz groove (September 10, Grande Halle). Autre duo, entre électro-pop et funk : Knower, unissant le batteur Louis Cole et la chanteuse Geneviève Artadi (September 4, Grande Halle). Ces duos viennent de Los Angeles.

La Nouvelle-Orléans délègue Tank and the Bangas, un “combo” qui interprète avec humor une musique fraîcheissante où se téléscopent funk, hip hop, soul et jazz (September 1, Grande Halle).

The clarinettist and multi-instrumentist Angel Bat Dawid represents the school of Chicago with a free jazz mystique in the right lineage of its elders initiators in the 60s of the concept of “Great Black Music” (September 7, Cité de la musique).

Ces jeunes musiciens receive souvent la caution de leurs aînés. Le festival Jazz à La Villette a desired témoigner de ces liens tissés entre les générations. Cimafunk, jeune formation cubaine de funk-rap, dialogra ainsi avec le tromboniste Fred Wesley, 79 ans, ancien membre des JB Horns, légendaire section de cuivres de James Brown au siècle dernier (September 1, Grande Halle).

Autre exemple de formation transgénérationnelle : Scary Goldings, un groupe funky-jazzy-soul vintage né sur la toile où cohabitent le guitariste John Scofield, 70 ans, qui travailla notably avec Miles Davis, le quinquagénaire Larry Goldings à l’orgue et les trentenaires MonoNeon à la basse ou Louis Cole à la batterie (September 4, Grande Halle). Sans oublier que DOMi & JD Beck a été adoubé par le géant Herbie Hancock qui joue sur leur premier disque sorti recently.

Parmi toutes ces découvertes, quelques légendes du jazz figurent également à l’affiche : Abdullah Ibrahim (September 6, Cité de la musique), Kenny Baron et Dave Holland (September 2, Philharmonie), or Ravi Coltrane (September 11, Philharmonie).

Pianist Abdullah Ibrahim is one of the last survivors of the South African jazz adventure, born in the townships in the early 1960s, during Apartheid. Seul au piano, il transportera son auditorie pour un de ces voyages dont il a le secret.

Jazz à La Villette aime se référer à l’histoire de la soul music et du funk, à travers des hommages à ses héros. Après les beaux hommages rendus à Bill Withers par José James et à Prince par Jeanne Added en 2021, c’est au tour de Marvin Gaye d’être honoré.

In 1971, Marvin Gaye released a revolutionary album: What’s going on. Drogue, droits civiques, poverty, guerre du Vietnam, ecologie… autant de thèmes qu’il y aborde, brisant son image d’interprète de romances. Les chansons de cet album mythique vont revivre grâce au Nu Civilization Orchestra, une émanation de Tomorrow’s Warriors, une sorte d’école de jazz très ouverte avec une grande mixité sociale instalable à Londres. “Un projet qui a autant une dimension politique et sociale que purely artistique”, points out Frank Piquard (September 11, Grande Halle).

D’autres légendes de la musique doivent être honorées à Jazz à la Villette. Saxophonist Ravi Coltrane explores the music of his parents John and Alice (September 11). The guitarist Matthis Pascaud and the singer Hugh Coltman are associated for a musical project around Dr John, the legend of Nouvelle-Orléans, a city that Coltman already celebrated in 2017 in his disc Who’s Happy? (September 8, Grande Halle).

Finally, Asynchrone, animated by the cellist Clément Petit and the engineer of his son Frédéric Soulard, and visiting the work of the Japanese composer Ryūichi Sakamoto in a creation (September 4, Cité de la musique).

Pour continuer sur les participants français et européens, il faut autreiner la presence des Britanniques de Kokoroko, groupe mâtiné d’afrobeat en pleine ascension sur la scène jazz européenne, à la soirée d’ouverture du festival (August 31, Grande Halle).

Also, trombonist Robinson Khoury will present his second album Broken Lines (September 2, Studio de l’Ermitage), le batteur italien Simone Prattico et ses invités de marque (September 1, Studio de l’Ermitage), la creation Dress Code du flutiste Jocelyn Mienniel et du pianiste Chassol (September 4, Cité de la musique), le saxophonist Émile Parisien et son beau disque Louise (September 11, Philharmonie), le claviériste suisse Gauthier Toux (Studio de l’Ermitage, September 8), le pianiste Cheick Tidiane Seck en solo (September 7, Cité de la musique), le projet OURS du violoniste Clément Janinet (September 8 , Atelier du Plateau), sans oublier toute une programmation pour les jeunes…

Enfin, signalons la presence au festival du merveilleux trompettiste israeli Avishai Cohen qui viendra présenter son dernier album en date, Naked Truth (September 9, Cité de la musique), et du pianiste cubain Roberto Fonseca, fidèle de Jazz à la Villette (September 3, Grande Halle).

Jazz à La Villette, from 31 August to 11 September 2022 in Paris
> La programmation par thèmes

Leave a Reply

Your email address will not be published.