Robert Hendy-Freegard, le fugitif de la Creuse, escroc au cœur d’un docu Netflix

Robert Hendy-Freegard, au coeur d'une série documentaire sur Netflix, est soupçonné d'avoir renversé deux gendarmes dans la Creuse après un refus d'obtempérer.
Netflix Robert Hendy-Freegard, au coeur d’une série documentaire sur Netflix, est soupçonné d’avoir renversé deux gendarmes dans la Creuse après un refus d’obtempérer.

Netflix

Robert Hendy-Freegard, au coeur d’une série documentaire sur Netflix, est soupçonné d’avoir renversé deux gendarmes dans la Creuse après un refus d’obtempérer.

FAITS DIVERS – C’est une affaire rocambolesque digne d’une Netflix series. Les gendarmes de six départements sont à la recherche d’un homme suspecté d’avoir renversé deux des leurs, ce jeudi 25 août, à une trentaine de kilometers de Guéret (Creuse), alors qu’il tentait d’échapar à un contrôle d ‘identity. Selon la maire de la commune —une information don’t Le HuffPost a pu avoir confirmation—, le fugitif est un escroc britannique bien connu de la police au Royaume-Uni. À tel point qu’il a fait l’objet… d’une série documentaire sur la plateforme de streaming.

Les faits se droulent jeudi après midi à Vidaillat, une petite commune de moins de 200 habitants. Une équipe de la direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DETSPP) doit proceder à un contrôle sanitaire dans un élevage canin. She is supported by two gendarmes.

According to the mayor, Martine Laporte, cet élevage tenu par un couple de Britanniques fait l’objet de plusieurs signalements depuis deux ans. 26 chiens y seraint detenants en cage de manière illegale et à proximité des riverains, indique-t-elle à France Bleu Creuse. « Les habitants de la Forêt-Belleville ont très vite compris qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas »raconte-t-elle.

Un gendarme toujours hospitalisé à Guéret

Les gendarmes et l’équipe de la préfecture sont déjà présents lorsque l’homme arrive chez lui à bord de son Audi A3, reports Franceinfo. Ils procèdent au contrôle de son identité. “Alors que la gendarmerie demandait à l’un des conjoints de se displacer à la brigade la plus proche pour réalises les verificais d’usages, l’individu a démarré son véhicule puis percuté les deux militaires avant de prendre la fuite”indique la préfecture de la Creuse dans un communiqué.

Les deux gendarmes ont été « severely injured » et ont fait l’objet d’une incapacité totale de travail (ITT) de 21 jours pour l’un, toujours hospitalisé à Guéret, et de six jours pour l’autre, qui a regagné son domicile. Le military hospitalisé souffre d’une fracture ouverte au niveau du nez et devrait sortir de l’hôpital dans l’après midi, a indicé la gendarmerie de la Creuse à un correspondent de l’AFP.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a fait part jeudi sur Twitter de son « full support » aux gendarmes blessés.

Le suspect de 51 ans était toujours recherché, ce vendredi 26 août, par les gendarmes de Creuse, Corrèze, Haute-Vienne, Allier, Indre et Puy-de-Dôme, a ajouté la gendarmerie. Une enquête a été ouverte par le parquet de Guéret pour « tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique ».

« The Puppet Master : Manipulation Lessons »

The mayor of the commune a donc révélé l’identité du fugitif. Robert Hendy-Freegard, un nom « très connu des services de police du Royaume Uni pour des faits d’escroquerie sur severalis femmes ». D’après elle, il est arrivé à Vidaillat avec sa compagne en 2015.

Connu de la police, au point de faire l’objet d’une série documentaire de Netflix sortie en janvier dernier, « The Puppet Master : Manipulation Lessons ». Realisée par Sam Benstead et Gareth Johnson, ses trois épisodes racontent la traque d’un « cruel arnaqueur disguised as an espion britannique »qui « manipule et vole ses victims, laissant des familles ruinées dans son silage ».

Une femme, Sarah Smith, raconte notably dans la série comment Robert Hendy-Freegard s’est fait passer aupres d’elle et ses amis pour un agent du MI5, le renseignement intérieur du Royaume-Uni, leur faisant croire qu’ils étaiten en danger parce qu’un étudiant de leur université s’était fait arrêter pour trafic d’armes en lien avec l’IRA, l’Armée républicaine irlandaise. Ils ont accepté de fuir sous sa protection. Sarah Smith n’est pas rentrée chez elle pendant dix ans.

De leur côté, Sophie et Jake Clifton détaillent comment leur mère, Sandra, a été manipulée par Robert Hendy-Freegard —qui se faisait appeler David— à partir de 2012. Ils racontent l’emprise, la manipulation psychologique, et les bizarreries : son refus de donner son nom de famille, le fait qu’il ait de l’argent sans pour autant avoir un travail. Ils ont finalement été forcés de quitter le domicile familial.

À cette époque, l’escroc avait déjà été condamné à la perpétuité, en 2005, pour « plethore de délits »reports The Guardian : kidnapping, vol et tromperie. Mais il a été blanchi en appel deux ans plus tard les faits de kidnapping et libéré, selon le quotidien britannique. Pour les avocats d’Hendy-Freegard, ses victimes presumées n’était pas physiquement retenues et étaiten libres de s’enfuir quand elles le souhaitaient.

According to les propos de la mayor de Vidaillat rapportés par France Bleu, la compagne actuelle du fugitif vivait totalement recluse. « He ne voyait jamais sortir Madame », raconte-t-elle. Ses enfants, contactés par la municipality en février dernier, la pensaient disparue.

À voir égaleme sur Le HuffPost : Macron « ami ou ennemi ? » The response of the favorite to succeed Boris Johnson a surprise

Leave a Reply

Your email address will not be published.