Russia cancels the reopening of the gas pipeline Nord Stream 1 – 02/09/2022 à 20:29

LA RUSSIE ANNULE LA RÉOUVERTURE DU GAZODUC NORD STREAM 1

LA RUSSIE ANNULE LA RÉOUVERTURE DU GAZODUC NORD STREAM 1

by Christoph Steitz and Caleb Davis

FRANKFURT/LONDON (Reuters) – Russia announced on Wednesday that the gas pipeline Nord Stream 1, which supplies Europe, would not restart as expected on Saturday, explaining that it had detected a oil leak in the course of the maintenance operations of the last days.

Nord Stream 1, which passes under the Baltic Sea to connect Russia to Germany and other countries in Western Europe, was operating at 20% of its capacity before its shutdown on Thursday for a maintenance phase that was expected to last in principle trois jours, et sa réouverture était prévet à 01h00 GMT Saturday.

But Gazprom, le groupe public qui détient le monopole des exportations par gazoduc de gaz naturel extrait en Russie, a announced en fin de journée qu’il ne pourrait pas reprendre les livraisons via Nord Stream 1 dans des conditions de sécurité satisfiantes tant qu’il n’aurat pas colmaté la fuite de pétrole repérée sur une turbine indispensable au bon fonctionnement du gasoduc.

La Russie avait aupuravant mis en cause les sanctions occidentales à son encontre en explicant qu’elles compliquaient le fonctionnement du gasoduc et sa maintenance.

Mais Bruxelles estime que cet argument est un prétexte et que Moscou a fait le choix d’utiliser le gaz comme une arme économique en représailles aux sanctions.

“Cela fait partie de la guerre psychologique que nous livre la Russie”, a declaré vendredi sur Twitter Michael Roth, le président de la commission des Affaires étrangères du Bundestag allemand.

BRUSSELS EVOQUE UN PLAFONNEMENT POUR LE PRIX DU GAZ RUSSE

Before Gazprom’s announcement, the president of the European Commission, Ursula von der Leyen, declared that it was time for the Union to impose on Russia a cap on the price of gas in order to dejour ce that she presented as an attempt by president Vladimir Putin to manipulate the energy market.

Les prix de gros du gas ont été multipliés par cinq depuis août 2021, une envolée qui a commencement avec le bond économique post-pandémique mais qui s’est accélerée après l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe fin février.

“Nous constatons que le marché de l’électricité ne fonctionne plus parce qu’il est strongly perturbé par les manipulations de Poutine”, a dit Ursula von der Leyen, ajoutant qu un plafonnement des prix du gas vendus par la Russie potrait être proposé à l’échelle européenne.

Pour l’ex-president russe Dmitri Medvedev, also ex-Premier ministre de Vladimir Putin et now vice-president du Conseil de sécurité nationale russe, la Russie arrêterait de fornir du gas à l’Europe si ce projet se concrétisait.

L’ALLEMAGNE MIEUX PRÉPARÉE À UN ARRÊT DES LIVRAISONS

En Allemagne, le ministère de l’Economie a assured que le pays était mieux préparé que par le passé au risque d’interruption des livraisons de gas.

“Nous n’avons aucun commentaire particulier à faire (sur l’annonce de Gazprom) but nous avons contointe le manque de reliability de la Russie these last weeks et nous avons continué à prendre des mesures pour reinforcer notre indépendance par rapport aux importations d’ énergie en provenance de Russie”, a dit un porte-parole du ministère.

The German group Siemens Energy, important supplier of equipment for the gas pipelines and which usually carries out maintenance operations on the turbines of Nord Stream 1, a dit ne pas être associé aux travaux actuellements menés par Gazprom mais être prêt à lui apporter son aide , en précisant que la maintenance n’était pas concernéte par les sanctions européennes.

Le communiqué de Gazprom cite cependant des déclarations de Siemens selon les les réparations nécessaires sur la turbine après la détecteur de la fuite ne potrouillet être effectues que dans “les conditions d’un atelier spécialisé”.

Siemens n’a pas fait de commentaire dans l’immediat sur le communiqué.

In France, where President Emmanuel Macron met on Wednesday a council of defense dedicated to energy, the Minister of Energy Transition, Agnès Pannier-Runacher, stressed that gas stocks were 92% full and expressed confidence in the ability of the French to avoid restrictive energy rationing measures.

Before her, the director general of Engie, Catherine MacGregor, avait declared that the group was “relatively serene on the situation of gas in France”. Gazprom a interruptu jeudi ses livraisons à Engie en arguant d’impayés, ce que conteste le groupe français.

L’Union européenne dans son ensemble est censée dispose d’ici au 1er octobre de gas stocks representing 80% of its capacities. En Allemagne, le taux de remplissage atteint 84.3%, a précisé le ministère de l’Economie.

Quelques heures avant l’annonce de Gazprom, les ministres des Finances du G7 avaient avanced sêtre entendus sur la mise en place d’un plafond au prix du pétrole russe importé, afin de limiter les revenus de Moscou en raison de la war en Ukraine.

(Reportage by Caleb Davis, Felix Light and Nina Chestney à Londres, Christoph Steitz à Frankfurt, version française by Marc Angrand and Tangi Salaün)

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.