Soirée de folie pour Serena, le nightmare de Tsitsipas… Ce qu’il faut retenir de la nuit à l’US Open

DECRYPTING – La première soirée new-yorkaise a été riche en émotions. La legende Serena fait durer le plaisir, le Grec Stefanos Tsitsipas chute d’entrée et le fils de l’ancienne championne Tracy Austin, s’offre une première.

The legend

La retraite attendra. En s’imposant face à la modeste la Monténégrine Danka Kovinic (6-3, 6-3), Serena Williams a repoussé l’heure des adieux devant 23,800 fans qui n’avaient d’yeux que pour elle. Tenue noire à paillettes, cheveux coiffés en crinière de lionne, l’Américaine de 40 ans a fait le show sur le Arthur Ashe, à défaut de produire du grand tennis. Next obstacle, et pas des moindres la numéro deux mondiale, l’Estonienne Anett Kontaveit. Pour la Der des Der?

Serena Williams Panoramic

L’hommage

Des images des plus grands moments de la sextuple laureate à l’US Open ont defilé. La foule lui a réservé une ovation assourdissante, scandant des «GOAT» («Greatest of all time», «la plus grande de tous les temps»). Dans les tribunes, les stars étaiten de sortie (Lindsey Vonn, Bill Clinton, Hugh Jackman, Spike Lee ou encore Mike Tyson). Après sa victoire, Serena a eu droit à une deuxième ceremony. Avec un discours de l’icône Billie Jean King, vêtue de rose pour l’occasion «car c’est ta couleur préférée», et un tifo géant « We love Serena » qui a ému l’ancienne numéro un mondiale.

L’exploit

Directed by Colombian Daniel Galan. Le 94e mondial, passé par les qualifications, a fait chuter le Grec Stefanos Tsitsipas 6-0, 6-1, 3-6, 7-5. Le 5e mondial, principal outsider du tournoi, tombe de haut. Le Grec, gêné au bras droit en début de partie, a notably encaissé un terrible 6-0 et a été mené 5-0 dans le deuxième acte. Après s’être réveillé et prêtre le troisième acte, Tsitsipas a sauvé huit balles de match avant de s’incliner sur la neuvième dans le quatrième set. Il n’a jamais dépassé le 3e tour à New York alors qu’il a atteint la finale à Roland-Garros, les demi-finales en Australia et les 8es de finale à Wimbledon.

Le chiffre

3

It’s not the third time in his career that Stefanos Tsitsipas has conceded a set without scoring a game. Les deux premiers joueurs à lui infliger un 6-0 avaient un autre standing que son bourreau de la nuit. Ils se nommaient Rafael Nadal (Open d’Australie 2019) et Novak Djokovic (Masters 1000 Rome 2022)…

L’info

After the surprise elimination of Stefanos Tsitsipas, ils ne sont plus que quatre à pouvoir devenir, redevenir ou restar numéro un mundial at the end of this US Open: Rafael Nadal, Daniil Medvedev, Carlos Alcaraz et Casper Ruud.

L’outsider

Sérieux et appliqué face à son grand copain et compatriote Thanasi Kokkinakis, qu’il affrontait pour la première fois sur le grand circuit, Nick Kyrgios a fait le job (70e), 6-3, 6-4, 7-6 (7/ 4). Un succès qui rappelle qu’il faudra compter sur le 25e mondial, finaliste du dernier Wimbledon.

La belle histoire

Sorti des qualifications, Brandon Holt a créé la sensation en sortant Taylor Fritz. L’Américain frappe fort pour le premier match de sa career sur le grand circuit. Son exploit a logiquement ému sa maman qui n’a pu retenir ses larmes. Et cette maman s’appelle Tracy Austin, laureate à New York en 1979 et 1981 et qui reste la plus jeune victorieuse de l’US Open.

La décla

Vainqueur de l’édition 2016, Stan Wawrinka and dû jeter l’éponge contre Corentin Moutet, mené deux sets à rien. « Je me rapproche de la fin c’est certain and declared le Suisse. J’ai été blessé plus d’un an. Cela m’a pris du temps pour revenir, physiquement et tennistiquement. Mais j’aime toujours le tennis et je veux être compétitif encore un peu avant d’arréter ».

L’ancien vainqueur

C’est déjà fini pour Dominic Thiem, laureate de l’édition 2020. L’Autrichien, qui peine à retrouver son niveau d’antan, a logiquement subi la loi de l’un des hommes en forme du moment l’Espagnol Pablo Carreno , winner of the Masters 1000 de Montréal 7-5, 6-1, 5-7, 6-3. Confirmation : revenu sur les courts en mars dernier, après avoir soigné une grave wounder au poignet, l’Autrichien galère…

Les Bleus

Ils étaiten au total 11 chez les messieurs et 7 chez les dames. Au soir de la première journée, sept (quatre joueuses et trois joueurs) sont déjà passé à la trappe. Ça passe pour cinq d’entre eux : Garcia, Bonzi, Grenier, Rinderknech, Moutet. Ça casse pour Gaston, Halys, Humbert, Parry, Dodin, Tan et Jeanjean. Arthur Rinderknech (58e) and won le premier duel Franco-Français, en dominant Quentin Halys (76e) 4-6, 7-6 (7/4), 6-3, 6-2. The second duel 100% blues was won in five sets by Benjamin Bonzi (50e) at the expense of Ugo Humbert (138e and beneficiary of an invitation) 7-6 (7/1), 6-1, 5-7, 3-6, 6-2.


À VOIR AUSSI – Le goal de Mbappé après 8 seconds lors de Lille-PSG le 21 août dernier (1-7)

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.