Test de RollerDrome par jeuxvideo.com

Projet inédit des parents d’Olli Olli World, RollerDrome est à la croisée de Jet Set Radio, Max Payne et Sable.

Vous êtes Kara Hassan, nouvelle coqueluche d’un sport érigé en véritable institution : le Rollerdrome, competition lors de laquelle les figures ont autant d’importance que les tirs de pistolets bien cadrés dans la tête des competitors. Nous sommes en 2030 et la société, pilotée par une entité aux intentions inquiétantes, est galvanisée par les spectacles morbides. Cette intéressante toile de fond restera habilement discrète , ici, c’est le sport qui compte. Et chaque fois que vous gravissez les échelons du championship en lorgnant la finale, c’est toujours la même rengaine : à chaque départ, vos patins crissent sur le parquet tandis que vous prenez votre élan ; puis c’est le début d’une performance mortelle sous le rythme d’une synthwave ambiance 80s frankly vibrant. L’esthétique est tout aussi folle avec ses décors à la Mœbius, recently popularized by le jeu Sable. Les animations, elles, sont parfois rigides, arrachant un peu de charme aux figures de Kara. But l’énergie globale reste éclatante.


Max Payne and Tony Hawk

The fishing of Jet Set Radio, the technique of Tony Hawk’s Pro Skater, the slowness of Max Payne and the aesthetics of Sable: the mixture proposed in Rollerdrome is detonating, and it can even pose some concerns before diving into it. l’expérience. Portant chaque ingrédient cité y est vital et constitue une formula qui fonctionne brillamment pour un gameplay bien équilibrant : Si la mort est la figure de proue des matches de Rollerdrome, les tricks n’en sont pas moins essentiels et les grinds se succèdent, rendant la balade fort plaisante. Leur prise en main est à ce propos très rapide et agréable, chaque mouvement profitant de son tutorial dédié. Enfin les prises d’élan bien placées vous permettent quelques envolées tout aussi délicieuses.

Rollerdrome : Le mélange réussi entre Max Payne et Tony Hawk's Pro SkaterRollerdrome : Le mélange réussi entre Max Payne et Tony Hawk's Pro Skater

La réussite des figures vous sert surtout à grappiller de nouvelles munitions pour votre palette d’armes qui s’étoffe au gré des niveaux, assez pour offrir un bon sentiment de progression. Duo de pistolet, fusil à pompe, lance-grenade, laser… leurs besoins comme leur finalité sont différences et l’ensemble detient une complémentarité exemplarie face à des archétypes d’ennemis rather variés. Votre danse mortelle est assistée par des ralentis que vous auraz tôt fait de multiplier, et lors desquels vous pouvez parfaire des tirs perforants. Leur succession procure une bien belle satisfaction et la compétition devient progressivelyment un élégant jeu d’esquive où les points de vie se récoltent sur les dépouilles de vos adversaires. Pensez l’expérience plus comme une course au scoring et aux défis accomplis rather qu’à un concours de jolies figures et vous passerez un excellent moment.


Champion du Rollerdrome

Au fil de votre progression dans la grande competition de Rollerdrome, c’est un chemin toujours plus ardu qui se dessine et qui esquisse une difficulité frankhemment bien dosée. Il ne s’agira pas que d’abattre tous vos adversaires, il faudra également accomplir un certain nombre de défis pour qu’une nouvelle étape vous ouvre ses portes. Ainsi selon votre aisance avec le genre, la durée de vie pourra varier entre six à une dizaine d’heures facilement. D’autant qu’une fois la campagne principale achevée, un mode particulier robuste s’offre encore aux plus téméraires. Et jusqu’à la grande victoire qui vous ferait hériter du titre du plus valureux champion de la ligue Rollerdrome, l’expérience vous happe dans son flow merveilleux. Il ya tout de même les decors qui ne parviennent pas sufficient à dépayser la rétine. Les paysages restent semblables au gré des étapes alors même que nous espérons être surpris, les bosses manquent aussi peut-être de se diversifier et les matches conservent globalement toujours la même saveur, tout de même fort agréable.

Rollerdrome : Le mélange réussi entre Max Payne et Tony Hawk's Pro SkaterRollerdrome : Le mélange réussi entre Max Payne et Tony Hawk's Pro Skater

Conclusion

Points forts

  • D’excellentes sensations
  • Un well-balanced gameplay between tricks and tricks
  • Une prise en main agréable
  • Une bonne sensation de progression
  • Une bande-son excellente
  • La DA façon Mœbius très en vogue

Points faibles

  • Des animations un peu rigides
  • Des decors peu diversifiés

Rollerdrome is undeniably l’un des jeux indés de l’été à ne pas manquer pour ses excellentes sensations, ses tirs perforants si satisfiants et sa bande-son 80s vibrante. Et si la beauté des tricks est secondaire, leur utilité au cours d’une performance hyper rythmée constitue une balance astucieuse et très bien equilibrate en terme de gameplay.

L’avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !

Leave a Reply

Your email address will not be published.