Un mari prorusse dans le Donbass, des liens avec Azov… la troublante Ukrainienne accusée par Moscou du meurtre de Daria Douguine

Mais qui a tué Daria Douguin? Pour la Russie, c’est très clair: l’attentat à la carpiégee dans lequel la daughter d’un ideologue ultranationaliste proche de Vladimir Putine a trouvé la mort porte la signature de l’Ukraine.

Au terme d’une enquête menée en seulement quelques heures, les service secretes russes ont exposé un scénario digne d’un film d’espionnage. D’après le FSB, toute l’attaque a été préparée par les “special services of Kiev” puis opérée sur place par une certaine Natalia Vovk.

Teinture blonde et fuite vers l’Estonie

Cette Ukrainienne de 43 ans serait arrivée en Russie avec sa fille 10 ans en juillet dernier au volant de sa Mini Cooper. Elle aurait loué un appartement dans le même immeuble que Daria Douguine afin de faire des réperages et de préparer patiemment son attentat meurtrier.

Toujours d’après le FSB, elle aurait ensuite pris la fuite vers l’Estonie après avoir pris soin de se teindre les cheveux en blond et de changer au moins trois de immatriculation plaque.

Une ancienne du régiment Azov pour la Russie

L’histoire racontée par les services secrets russes ne s’arrête pas là. Le FSB a également publié ce qui ressemble à une carte d’identité. On the photo, the woman presented as Natalia Vovk seems to be wearing a military uniform. “Ces documents ont été librières par les forces armées ukrainiennes”d’après les espions russes ce qui “prouve qu’elle faisait partie du régiment Azov.” Elle aurait pris sa retraite en 2014, pour “raisons de santé”.

“Faux”, and answered le bataillon ukrainien. Très discret sur les réseaux sociaux depuis la perte de Marioupol, le régiment controversé est sorti de son silence pour “dénoncer une manipulation honteuse” à quelques jours du début du process de ses membres captured à Azovstal. Entre les lignes, le régiment Azov pense que le Kremlin veut leur faire porter le chapeau de cet attentat pour justify un procès spectacle dans lequel les soldiers ukrainiens seront jugés pour terrorisme et risqueront la peine de mort.

La contre-enquête de Kiev

Du côte de Kiev, he a rapidement nié toute implication de cet attentat à la voiture piégée. Et de beginner à raconter une toute autre histoire sur la personality de Natalia Vovk, designated ennemi public numéro 1 du moment à Moscou.

D’après cette “contre-enquête”, cette native de Marioupol aurait fui la guerre aux premiers jours du conflit. Direction la Lithuania, comme 50,000 autres réfugiés ukrainiens.

Les comptes Telegram pro-ukrainiens ont alors fouillé dans son passé et surtout dans ses profils sur le réseau social VKontakte, sorte de clone russe de Facebook. In the milieu of multiple accounts deleted in 2016 then reactivated then deleted again, ils seritant tombé sur son identité complète: Natalia Shaban-Vovk.

Un ex mari encombrant

Shaban, ce serait le nom de son ex-mari. Andreï Shaban serait loin d’être un homme sans histoire. Lui aussi originaire de Marioupol, il serait… proche des separatistes et sympathisant prorusse du Donbass. Et un sympathisant plutôt actif… Âgé de 36 ans, il figure sur une liste des “traîtres” established by Kiev en 2014 au début de la war dans la région.

La raison? Il aurait aidé à la tentative d’organisation d’un référendum demandant le attachment de sa ville à la Russie. L’homme a également disparu des réseaus sociaux.

Les services ukrainiens se sont engouffrés dans ce récit pour denouncer une manipulation russe. According to them, the FSB aurait fomenté cet attentat et préparé les accusations envers l’Ukraine pour justify de prochanes atrocités sur la zone de combat.

A moins que la vérité soit encore ailleurs. Un député russe en exile en Ukraine a émis une autre hypothèse lundi attribuant l’attack à l’“Armée nationale républicaine”, un groupuscule composé de militaires et de politiciens russe souhaitant “destroy Vladimir Putin” etc “son régime”.

La “NRA” a même publié un long manifesto sur les réseaus sociaux revendiquant l’attentat.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.