Un navire chinois accoste au Sri Lanka, l’Inde redoute des activités d’spionnage – 16/08/2022 à 11:16

The Chinese research vessel, the Yuan Wang 5, arrives at the port of Hambantota, in Sri Lanka, on August 16, 2022 ( AFP / Ishara S. KODIKARA )

The Chinese research vessel, the Yuan Wang 5, arrives at the port of Hambantota, in Sri Lanka, on August 16, 2022 ( AFP / Ishara S. KODIKARA )

Un navire de recherche chinois a accosté mardi dans le port sri-lankais de Hambantota, sous gestion chinoise, ont annoucement les authourités portuaires, malgré les inquiétés de l’Inde et des Etats-Unis qui craignent que la Chine ne se livre à des activités d’espionnage.

Le Yuan Wang 5 was welcomed by traditional dancers and percussionists and several deputies on a red carpet.

The Chinese ambassador to Sri Lanka, Qi Zhenhong, told reporters during the ceremony that the visit of Yuan Wang 5 entered the framework of “normal exchanges between the two countries”. “La China et le Sri Lanka enjoy exceptional friendship,” he added.

“Long vie à l’amitié entre la Chine et le Sri Lanka”, he could read on a red and white banner attached to the pont supérieur du navire blanc, equipped with four imposing parabolic antennas. Des hommes en chemise blanche et pantalon noir agitaient des drapeaux chinois et sri-lankais pendant les manoeuvres d’accostage.

Le Yuan Wang 5 a été autorisé à accoster à condition qu’il n’effectue aucune recherche pending son séjour dans les eaux sri-lankaises, ont declarée les responsibles du port, après des consultations avec l’Inde, les États Unis et la China.

– “conforms au droit international” –

The boat must also keep its automatic identification system (AIS) switched on in the exclusive economic zone of Sri Lanka.

Il est prênté par des sites spécialisés comme un navire “de recherche et d’étude” mais, selon la chaîne indienne CNN-News18, il s’agit d’un bâtiment d’espionnage à dual usage, employé pour le suivi de l’ espace et des satellites et éutilisés specifique pour les launches de missiles ballisticiques intercontinentaux.

And Pékin, le ministère des Affaires étrangères a fait valoir mardi que les activités de recherches marines du Yuan Wang 5 étaiten “conformes au droit international et aux pratiques internationales”.

“Elles ne portent pas atteinte à la sécurité ni aux intérêts économiques d’aucun pays”, a declaré le porte-parole Wang Wenbin, ajoutant: “des tierces parties n’ont pas à s’y immiscer”.

Le Yuan Wang 5 a quitté Jiangyin en Chine le 13 juillet et devait initialement faire escale le 11 août dans le port de Hambantota, géré par une entreprise chinoise. Mais Colombo avait dû repousser sa venue devant les protests indiennes.

Samedi, après d’intenses négociations diplomaticiques, Colombo a fait volte-face et annoucement avoir authorized le bateau à accoster à Hambantota et à y séjourner jusqu’au 22 août.

L’Inde s’inquiète de l’influence croissante de la China au Sri Lanka qui s’est strongly endettté au fil des ans aupres de Pekin, pour développer de grands projets d’infrastructures.

– Poids de la debt –

En 2017, Colombo s’était retrouvé dans l’incapacité d’assure le service de sa dette de 1.4 milliard de dollars contractedée auprès de Pekin pour la construction de Hambantota et avait dû ceder le port pour 99 ans à une entreprise chinoise.

China remains the principal bilateral creditor of Sri Lanka, holding plus 10% of its external debt.

Le Sri Lanka, qui a fait défaut sur sa dette extérieure de 51 milliards de dollars mi-Avril, est en négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) en vue d’un éventuel renflouement.

Le soutien de Beijing est essentiel pour que le pays, plungé dans une grave économique crise, puisse restructurer sa dette avant de pouvoir prétendre à l’aide du FMI.

L’île est conconone à de graves pénuries de nourriture, de carburant et de médicaments depuis fin 2021, faute de devises pour financer les importations essentielles.

– Cadeau indien –

The Chinese research vessel, the Yuan Wang 5, arrives at the port of Hambantota, in Sri Lanka, on August 16, 2022 ( AFP / Ishara S. KODIKARA )

The Chinese research vessel, the Yuan Wang 5, arrives at the port of Hambantota, in Sri Lanka, on August 16, 2022 ( AFP / Ishara S. KODIKARA )

Au début du mois, les autorités sri-lankaises avaient cherché à rassurer l’Inde en affirmant que le navire chinois venai se ravitailler notably en carburant et ne se livrerait à aucune activité.

Manusha Nanayakkara, minister of the cabinet, avait declaré que des navires de recherche chinois avaient déjà effectue 18 séjours de cette nature au Sri Lanka.

New Delhi avait mis en garde contre “toute incidence sur la sécurité et les intérêts économiques de l’Inde (qui) prendrait toutes les mesures nécessaires pour les sauvegarde”.

The spokesman of the Sri Lankan government, Bandula Gunawardena, indicated that the cabinet responded “diplomatically” to New Delhi’s “concerns”.

“L’Inde et la Chine nous aident toutes deux dans cette période très crucial où nous sommes conconçon à une crise économique sans précédent”, avait-il stressed.

On Monday, on the eve of the ship’s arrival, India offered Sri Lanka a Dornier 228 aircraft to strengthen maritime surveillance capabilities. L’appareil est chargé d’équipementos permissant de surveiler et brouiller les signals électroniques.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.