Vaccins contre le Covid-19 : Pfizer/BioNTech accusé par Moderna de violation de brevet, on vous explique l’affaire

l’essentiel
Le laboratoire Moderna announced, vendredi 26 août, avoir déposé plainte contre Pfizer et BioNTech pour violation de brevet concernant leur vaccin à ARN messager contre le Covid-19. Retour en quatre points sur cette bataille judiciaire nouvelles lâncee.

Le laboratoire américain Moderna launched a large-scale legal battle against Pfizer and BioNTech on Friday 26 August, accusing it of violating patents on essential technologies for its vaccine and ARN messenger against Covid-19. Retour sur cette affaire.

Dépôt de plainte aux États Unis et en Allemagne

“Moderna is convinced that the vaccine Comirnaty de Pfizer et BioNTech contre le Covid-19 contrevient à des brevets déposés par Moderna entre 2010 et 2016”, indique un communiqué du laboratoire américain Moderna. Le laboratoire a précisé qu’il déposait plainte ce jour dans l’Etat du Massachusetts aux Etats-Unis et à Düsseldorf en Allemagne.

Mais l’entreprise semble aussi vouloir garder le contrôle de technologies pouvant servir dans de nombreux autres contextes, Moderna highlighting the use of sa platforme de technologies liéantes à l’ARN messager pour le développement de treatments contre la grippe, le VIH, les maladies auto-immune et cardiovascular et les cancers.

“Nous lançons ces pursuits pour protecter la platforme technologique innovante d’ARN messager que nous avons lancee, pour laquelle nous avons investi des milliards de dollars et que nous avons brevetée au cours de la decade précédant la pandemie de Covid-19”, he commented le patron de Moderna, Stéphane Bancel, dans le communiqué.

Moderna underlines s’être engagé, dès octobre 2020, à ne pas lancer de poursuits linked à la propriételle intellectualte tant que la pandemia sévissait mais estime quelle est nowreis passée à un nouveau stage.

Moderna et Pfizer associé à BioNTech ont les premiers mis en production leurs vaccines contre le coronavirus, très vite après le début de la pandemique, grâce à cette technology de l’ARN messenger qui permet de command aux cellules humaines de fabrique des proteins presentes dans le virus afin d’habituer le système immunitaire à le reconnaisance et à le neutraliser.

A lire aussi :
Covid-19 : le nouveau vaccine de Pfizer et BioNTech bientôt apprové aux États Unis sans essais cliniques sur l’homme?

Des compensations financières pour les vaccines vendus depuis mars

L’entreprise ne demande pas à ce que Pfizer/BioNTech retire son vaccin du marché. Mais elle demande des compensations financières, et only pour les vaccines vendus depuis mars. Pfizer plans to sell 32 milliards of dollars of its vaccin contre le Covid-19 sur l’ensemble de l’année 2022.

Moderna also clarifies that the patents for which Pfizer and BioNTech are pursuing have not been developed at the moment the company collaborates with the American research agency to accelerate the fight against Covid-19.

Pfizer/BioNTech prêt à se défendre “vigoureusement”

Pfizer/BioNTech a soirrein dans un message transmis à l’AFP vendredi n’avoir pas encore entourage examinée la complainte. Mais les deux entreprises se sont dites “surprises par le litige” étant donné que le vaccine Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 “est básos sur la technologie d’ARN messager exclusive de BioNTech et a été développement à la fois par BioNTech et Pfizer “. Elles se sont dites prêtes à se défendre “vigoureusement” contre les allégations de la plainte de Moderna.

La resolution d’une telle affaire devant les tribunaux peut prendre plusieurs années.

Des précédents

Il ne s’agit pas de la première pursuit pour violation de brevets sur la technologie novatrice de l’ARN messager. Moderna par exemple est déjà poursuvi par les petites entreprises de biotechnologies Arbutus Biopharma Corporation et Genevant Sciences. BioNTech est aussi concerned par une complainte en Allemagne de son compatriote CureVac, à laquelle BioNTech et Pfizer ont réponse par une autre procédure aux Etats Unis.

Leave a Reply

Your email address will not be published.