Warner Bros. aurait trouvé son ”Kevin Feige” avec le producer Dan Lin (Sherlock Holmes) pour piloter DC Films

Si la situation paraît encore assez tendue pour le groupe Warner Bros. Discoveryles decisions prises par le nouveau president, David Zaslav, se metten peu à peu en place. Il ya quelques mois, l’heureux acquéreur de WarnerMedia expliquait avoir en tête une sorte de division autonome pour les productions DC Films, à la fois en série télévisée, au cinéma et dans le domaine des jeux vidéos. Une sorte de super-consultant des créations DC Entertainment dans leur ensemble, librement inspirée de la liberté accordée à Kevin Feige au sein du groupe Disney to manage the catalog of properties Marvel. Cette nouvelle organization permettreit ainsi de considerar DC comme une division à part entière, séparée de Warner Bros. Picturesqui servait jusqu’ici d’instance décisionnaire pour les adaptations des personnages de l’éditeur.

Leh The Hollywood Reporter affirme que l’homme de confiance en question aurait été trouvé, et serait en train de négocier les termes de son contrat avec Warner Bros. Discovery. Il s’agirait apparently du producer Dan Linfigure respected de la sphère hollywoodienne, passée entre autres choses par The LEGO Movieles deux films de la franchise Sherlock Holmes de Guy Ritchiele remake en images réelles d’Aladdin home Disney, dans la catégorie des productions à forte valeur added. Celui-ci aurait la confiance d’Alan Hornautre nouvelle recrue censée aider à l’organisation des futures productions de WarnerMedia and globally.

Au revoir, Walter Hamada

C’est même sous les ordres de Horn que Dan Lin a eu l’opportunité de faire ses armes en amont de son ascension, au sein même de la Warner à l’époque où de cet ancien patron. Entre le milieu et la fin de la dernière decade, la piste du bonhomme follows a relatively honorable path: ses traces de pattes se retrouvent sur des objets intéressants, à l’image du film Forest Infiltrés de Martin Scorsesedu Alexander d’Oliver Stone ou sur la tentative abortée du film Justice League Mortal de George Miller. Un parcours de huit ans qui lui permetrà de se faire la main avant de prendre son envol en indépendant. D’abord avec Lin Picturespuis avec Ridebackthe production company to which the different films named au-dessus du chapeau sont affiliés de près or de loin.

Leh The Hollywood Reporter dresse un portrait rather élogieux de Tench, apparently capable of discovering or encouraging young talents and modulating the efforts of production according to the size of the projects. Deux exemples précis : les deux films It (Ça) d’Andy Muschiettafilms de genre fixed sur une échelle de budget solide et visant une exploitation massive, en comparaison du The Two Popes de Fernando Meirelles, feature film selected at the Oscars in different categories and reposant sur une promesse de drama plus intime et moins tapageur. In short, Dan Lin serait capable de s’adapter aux différences formats sugurétos par la variété du catalog DC Comicsen particulier quand David Zaslav entend produit davantage de The Batman et de Joker que de produits inspirés par la formula Marvel Studios.

L’article de THR détaille également l’expérience relatively solide de Tench sur les formats télévisuels, mais mettons que l’information à retenir serait plutôt celle-ci : dans la liste des éventuals postulants au poste de “Kevin Feige” de la division DC Films, Warner Bros. Discovery aurait rencontre plusieurs profils potentiels, parmi lesques Amy Pascal (!) ou encore Greg Berlanti (!!). D’autres noms auraitan également circulé avant qu’Alan Horn lui-même ne recommande d’embaucher son ancien poulain, et l’effet de comparaison aurait effetante de quoi reassurer.

Tench profiterait d’un statut d’exception calqué sur celui de Feige : dans la pyramid des prises de decisions, le producteur répondrait directement à David Zaslav et ses conseillers personnels. Ce qui devrait mécaniquement intégrer Alan Horn, même si la place de l’ancienne tête couronnée n’aura pas le même degré de validation. Les sources de THR explicant au passage que Warner Bros. Discovery serait prêt à acquirer une part du studio Rideback pour facilitaire l’intégration de Dan Linen positionnant cette société indépendante comme un département externe qu’il serait capable de gérer depuis le même quarter general.

Precision qui coule de source, mais reste à formuler nevertheless : Walter Hamadaactuel president de DC Films, ne sera pas reconduit dans ses fonctions. Et ce peu importe le remplaçant ou la remplaçante qui finira effeciente par prendre sa place – le plan de Celebrate integré ce point de passage forcé, qui consiste à couper la tête du dernier des grands anciens de l’ère précédence sur le plan de la gestion de la franchise DC. La conclusion d’une ère particuliermente courte, et finalemente extrememente pauvre en projets realements sortis au cinéma, malgré la pose de fondations generalements assez apprèses au sein du fandom : The Suicide Squad de James Gunn, Joker de Todd Phillips etc The Batman de Matt Reeves. Les bases de cette nouvelle gestion should serve de première pierre aux plans immediés de Warner Bros. Discovery vis-à-vis des properties DCavec un gage de sûreté accordé à James Gunn pour les dérivés de son passage sur la Task Force Xet les suites de Batman etc Joker sur le point de se lancer.

Reste encore à signer les contrats, aviser sur le contenu du famous “plan de dix ans” de David Zaslav et rester mesuré – en l’état actuel des choses et avec très peu de produits à mettre en avant suite aux vagues de retard announcement ces derniers jours, le navire DC Films devrait encore marcher comme une coquille vide pendant une petite année ou deux, peu importe l’identité du capitaine à la barre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.